Home / Actualité / Importation des véhicules de moins de 3 ans.. Le dossier à l’étude, selon Djellab

Importation des véhicules de moins de 3 ans.. Le dossier à l’étude, selon Djellab

Il a expliqué que «nous avons ouvert ce dossier, après la tenue du conseil du gouvernement, et nous sommes en train d’étudier tous les mécanismes de l’importation des véhicules d’occasion. On a démarré avec la question de moins de trois ans».

Le ministre du Commerce, Said Djellab, s’est exprimé hier sur le dossier de l’importation des véhicules de moins de trois ans, dont les mécanismes sont en phase d’études. «Je suis chargé avec mon collègue des Finances, d’examiner la question des véhicules d’occasion», a indiqué le ministre lors d’un point presse. Il a expliqué que «nous avons ouvert ce dossier, après la tenue du conseil du gouvernement, et nous sommes en train d’étudier tous les mécanismes de l’importation des véhicules d’occasion. On a démarré avec la question de moins de trois ans». Selon lui, dans ce dossier, il n’y pas que l’aspect économique, mais il y a aussi l’aspect technique. «Nous sommes en train de voir tous les aspects techniques, économiques et financiers concernant ce dossier», a ajouté le ministre. Djellab a expliqué également, que le dossier qui vient d’être ouvert sera soumis au gouvernement dès qu’il sera prêt, et que son examen pourrait prendre une semaine ou un mois. «Il faut qu’on réunisse les experts pour travailler dessus», a-t-il indiqué. Concernant le paiement, Djellab a précisé que ce sera du ressort du citoyen. «La chose qui est importante, c’est que l’argent entrera dans la banque. Il y a donc une traçabilité de l’argent qui sort du marché parallèle pour entrer dans la banque», a-t-il dit, ajoutant qu’«au moins, on aura une idée de la masse d’argent qu’on peut retirer du marché informel, pour le faire entrer dans le marché formel». Selon le ministre du commerce, «un des objectifs du marché des véhicules d’occasion, avec la condition du respect des conditions techniques, environnementales et sécuritaires, cela va faire apaiser et faire pression sur les prix des véhicules locaux», estimant également que «cela va être un facteur externe de pression sur la baisse des prix des véhicules du marché national». Selon lui, c’est aussi une chance donnée au citoyen, pour acheter un véhicule de moins de trois ans selon ses moyens.
Samir Malek

About Letemps

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …