Home / Algérie / Investissement touristique à Oued-Dass: «Béjaïa Littoral» s’oppose à la décision de la wilaya

Investissement touristique à Oued-Dass: «Béjaïa Littoral» s’oppose à la décision de la wilaya

Aussitôt nettoyé de ses baraques, le magnifique site de Oued Dass, sur la côte ouest de Béjaïa, est mis en avant par les autorités lesquelles souhaitent voir s’y édifier des infrastructures touristiques.
En effet, dans un communiqué publié, lundi, sur sa page, la cellule de communication de la wilaya lance un appel «aux investisseurs privés pour se rapprocher des services de la wilaya afin de déposer leurs demandes pour un investissement touristique», lit-on à travers cet avis. Intervenant au lendemain des assises du tourisme tenues par l’assemblée populaire de la wilaya, cette initiative n’a pas été du tout goût des associations de défense de l’environnement qui dénoncent une volonté de destruction programmée de ce site pittoresque. La première réplique vient de la très active «Béjaïa Littoral», une association qui milite pour la protection et la sauvegarde du littoral de la wilaya. Dans une déclaration publiée lundi sur son site, les responsables de cette association ne cachent pas leur inquiétude quant à la décision du wali par intérim de mettre ce site à la disposition des investisseurs.
«Après l’avoir libérée de l’emprise de la maffia du foncier, voilà arrivé ce que nous craignions : remettre aux investisseurs un tel site», écrivent les responsables de «Béjaïa Littoral», allusion faite au vœu du wali de voir cette plage attirer des éventuels investisseurs.
«Oued Dass doit rester un site naturel inconstructible», réclament les dirigeants de cette association qui ne manque vraisemblablement pas d’arguments pour faire revenir les autorités de wilaya sur leur décision. Aux yeux de l’association, Béjaïa a une chance inouïe que de tels endroits subsistent encore sur son territoire.
«C’est un espace naturel où les oiseaux et petits animaux peuvent encore y vivre tranquillement et où les promeneurs peuvent admirer la faune et la flore sans tomber sur une clôture de quelque hôtel», justifie la même association. La sauvegarde du littoral est une question vitale pour qu’elle soit placée entre les mains des promoteurs qui n’ont, selon «Béjaïa Littoral», qu’un seul objectif en tête : s’enrichir au détriment de la quiétude des citoyens et de la biodiversité. Aussi, exige-t-elle du wali par intérim et des élus de surseoir à la décision de faire de Oued Dass une zone d’expansion touristique.
Elle s’interroge à juste titre, par ailleurs, sur le devenir des ZET de Souk Letnine et du Sahel, lesquelles sont squattées par des promoteurs depuis des années sans qu’aucun investissement n’y ait vu le jour. A ce propos, il y a lieu de rappeler, en effet, que des terrains ont été officiellement octroyés par les pouvoirs publics sur la côte est de la wilaya, à des promoteurs qui en ont pris possession mais n’ont jusqu’à présent montré aucun signe de vie. Le cas de ces «investisseurs» revient à la veille de chaque initiative tendant à relancer le secteur du tourisme dans la région, mais les différentes tentatives de faire restituer les terrains dont ils ont bénéficié n’ont jamais abouti.

A. Arab

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …