Home / Economie / Investissements en Algérie: La France et la Chine dépêchent des délégations

Investissements en Algérie: La France et la Chine dépêchent des délégations

La volonté officiellement affichée par le gouvernement d’attirer des investisseurs étrangers pour développer en partenariat, notamment les filières industrielles, est une annonce qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd.

Car en dépit des critiques émises de tout bord concernant la dégradation du climat des affaires en Algérie, les entreprises françaises et chinoises ont bien compris que le chantier Algérie reste porteur et ce, malgré la crise que traverse le pays.
Pour saisir ces opportunités d’affaires, Français et Chinois se disputent une place au soleil. Pur preuve, le Forum des Chefs d’Entreprise (FCE) a fait savoir que plusieurs dirigeants de grands groupes français sont attendus à Alger le 6 février à l’occasion de la tenue du forum d’affaires algéro-français.
La délégation sera, selon le FCE, conduite par le président du Medef (patronat français) Pierre Gataz. Dans la liste de la délégation française figurent de grands groupes comme Dassault Aviation, Airbus Défense, Airbus hélicoptères, BNP Paribas, Alstom, Engie, Eutelsat, Poma, Suez, Renault Trucks et l’école de commerce HEC Paris.Trois jours durant, les patrons français devront rencontrer le Premier ministre Ahmed Ouyahia et plusieurs ministres comme Youcef Yousfi (Industrie et des Mines), Abdelghani Zaalane (Travaux publics et Transports), Mohamed Benmeradi (Commerce) et Hocine Necib (Ressources en eau), selon la même source. Le projet de programme de la visite mentionne la création du Forum d’affaires algéro-français par le FCE et le Medef, et la signature d’un mémorandum d’entente entre les deux parties pour promouvoir la coopération dans le domaine de la jeunesse, l’entreprenariat, la formation et le numérique.
Parallèlement à la visite de la délégation française, les entreprises chinoises seront aussi présentes à Alger pour dénicher de nouveaux chantiers. Jusque-là connues pour leur présence dans le domaine du BTPH, les compagnies chinoises sont de plus en plus sollicitées dans l’industrie et les mines.
En recevant l’ambassadeur chinois en Algérie, Yang Guangyu, le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a «exhorté les entreprises chinoises spécialisées dans la fabrication des composants automobiles à participer à l’essor de l’industrie automobile nationale à travers des partenariats», a indiqué un communiqué du ministère.
Dans le domaine des mines, le ministre a incité les opérateurs chinois à participer à la relance de l’exploration et de l’exploitation minière.
Se montrant disposé à accompagner la relance économique de l’Algérie, l’ambassadeur chinois a évoqué que 2018 revêtait à ses yeux une signification particulière vu que cette année marque le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays a indiqué que la Chine entend marquer cet évènement important en intensifiant la coopération industrielle et commerciale avec l’Algérie. A ce propos, le diplomate chinois a annoncé la visite prochaine en Algérie d’une mission commerciale chinoise, avec une forte délégation de chefs d’entreprises.

Hafid M.

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …