Home / Actualité / Jeux Africains de la Jeunesse: Dans l’indifférence totale

Jeux Africains de la Jeunesse: Dans l’indifférence totale

Lorsqu’ on évoque les Jeux Africains de la jeunesse dans les rues d’Alger, l’interrogation et l’étonnement sont les réactions qui reviennent le plus souvent.

les jeux africains de la jeunesse auront lieu du 17 au 28 juillet. «Je n’en ai pas entendu parler», précise un ancien athlète des années 1970, résidant à El Harrach depuis des lustres. «De quoi s’agit-il ?», réplique Réda, cadre dans une banque. Ou encore, «C’est à propos des Jeux sans frontières», dira Malika une ancienne volleyeuse des années 1980. «Je viens d’entendre parler, ça n’a pas l’air très médiatisé ?», s’étonne également Bachir, un ancien cadre d’Air Algérie pourtant connaisseur en matière de sport.
Outre la préparation de ces Jeux, il existe aussi une section parallèle pour la semaine culturelle s’exprimant dans l’ombre de la notoriété d’un programme riche en termes de culture. Cette troisième édition des Jeux Africains de la jeunesse se tiendra du 19 au 30 juillet en même temps que des programmes culturels qui auront pour objectif de révéler notre patrimoine culturel, historique, sportif.…. Il est malheureux de voir un événement aussi important passe inaperçu, peu médiatisé, aucune communication n’a été jusque là effectuée par les organisateurs qu’ils soient de la wilaya ou des services du sport. Certains cadres ou responsables rappellent également qu’on n’utilise point de panneaux publicitaires comme ce fut le cas en 1975 lors des Jeux Méditerranéens que la capitale algérienne avait accueilli avec succès à tout point de vue. Même les réseaux sociaux et les quelques communiqués de presse n’ont pas eu un effet favorable envers cette manifestation continentale. Pour certains anciens handballeurs de haut niveau, qu’on a rencontré «Hormis le football qui prend le plus souvent la part du lion, les médias accordent de moins en moins de places pour les autres pratiques sportives. Regardez la coupe du monde, les médias télévisés ont totalement effacés les Jeux Méditerranéens de Tarragone qui sont passés inaperçus, ils se sont occupés que de cette coupe du monde, d’ailleurs elle a pris fin et ils continuent, c’est lamentable. Nous n’effectuons pas de communication spécifique pour ces Jeux qui peuvent relancer notre sport, aussi, pour la semaine culturelle, surtout en ces temps de chaleur, rien….». Pourtant, les 3ès Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ), prévus du 19 au 30 juillet 2018 sont qualificatifs aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’été 2018 de Buenos Aires, c’est l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) qui l’a annoncé. Pour sa part, le Comité international olympique (CIO) avait approuvé officiellement l’idée de faire des Jeux Africains de la Jeunesse un événement important et pourquoi pas relancer le sport en Afrique, pour nous par contre, relancer notre performance avide de retrouver son lustre d’antan. Même la Semaine culturelle qui est donc un événement sans doute trop discret, mérite pourtant que le public parte à sa découverte. A Tarragone, les Jeux Méditerranéens sont aussi passés inaperçus, selon les responsables de la ville, même la liste des incidents a commencé bien avant l’ouverture des Jeux et pour les détracteurs de l’événement, c’était un peu le fiasco annoncé. L’on se rappelle que ces Jeux initialement prévus pour l’été 2017, avaient déjà été reportés pour l’année en cours pour des raisons économiques, ce qui a fait que la population s’en est complètement contre balancée. En 2011, lorsque la décision a été prise d’organiser les épreuves sportives, l’Etat avait prévenu que les fonds financiers ne suivaient pas, et le comité avait d’ailleurs cherché des financements jusqu’au dernier moment. Chez nous en revanche, cela est loin d’être le cas, pas de carence financière ou encore pas de problèmes d’ordre matériel ou infrastructurel. Alors qu’elles sont ces considérations venues se greffer à une population pourtant avide de voir son drapeau se hisser sous les cieux du monde entier ? En somme et comme lors du dernier championnat du monde de handball des U-21 tenu à la coupole et Harcha, l’on souhaiterait revoir ce merveilleux public venir en masse soutenir ces jeunes athlètes lesquels en ont réellement besoin.

Ahmed Chébaraka

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …