Home / Sports / JSK-USMB ce mardi 6 mars au stade du 5 juillet: La FAF explique son choix

JSK-USMB ce mardi 6 mars au stade du 5 juillet: La FAF explique son choix

La Commission de la Coupe d’Algérie de la FAF a décidé de programmer officiellement la rencontre des quarts de finale de cette épreuve devant opposer la JS Kabylie à l’USM Blida, le mardi 06 mars 2018 à 16h00 au stade 5-Juillet d’Alger, a indiqué, hier après-midi, la FAF sur son site officiel.

Cette désignation fait suite à la décision du Bureau fédéral de programmer les matchs de Coupe d’Algérie dans des stades devant contenir 20 000 spectateurs au minimum à partir des quarts de finale, précise la FAF qui a révélé que «le procès-verbal de la Commission d’homologation de la Ligue de football professionnel qui s’est déplacée au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou avant le début de l’actuelle saison 2017-2018 indique que le stade est d’une capacité totale de 14 400 places». Dans le même communiqué la FAF est revenue en détail sur les raison de la non homologation du stade de Tizi Ouzou en indiquant que «le formulaire d’inscription à la Coupe d’Algérie saison 2017/2018 envoyé par la JSK indique que la capacité du stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou est de 17 000 places». Sur la base de ces deux documents officiels, ajoute la FAF, «la Commission d’organisation de la Coupe d’Algérie a donné la possibilité aux dirigeants de la JSK de choisir le stade où ils souhaiteraient accueillir l’USMB en quart de finale de la Coupe d’Algérie».
Le 26 février 2018, M. Cherif Mellal, président de la SSPA/JSK a envoyé un document de la Direction de la Jeunesse et des Sports de la wilaya de Tizi-Ouzou selon lequel, «un bureau d’étude révèle une augmentation dans la capacité d’accueil du stade à 21 240 places, tout en sollicitant la Commission d’organisation de la Coupe d’Algérie d’opérer un autre contrôle en s’engageant à accepter le verdict de cette dernière», explique la FAF. «Après un dernier contrôle effectué, le mercredi 28 février 2018, la Commission d’organisation de la Coupe d’Algérie a confirmé que la capacité d’accueil du stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou n’atteint pas les 20 000 places et que ce de fait, la rencontre des quarts de finale de la Coupe d’Algérie ne pourra pas se dérouler à Tizi-Ouzou», explique encore l’instance de Zetchi.

USMH – JSK décalé au samedi 10 mars

Suite au report de la rencontre des quarts de finale de la Coupe d’Algérie, JSK-USMB au 06 mars, le Directoire qui gère les championnats de Ligue 1 et Ligue 2 Mobilis a décidé de décaler la rencontre de la 22e journée de Ligue 1 Mobilis USMH – JSK, initialement programmée le vendredi 9 mars 2018 au stade du 1er-Novembre de Mohammadia, au samedi 10 mars 2018, indique le même communiqué de la FAF.

La direction de la JSK crie au scandale

«J’ai reçu un appel du secrétaire général de la FAF m’informant que le match JSK-USMB ne se jouera pas au stade du 1er novembre de Tizi Ouzou au motif que ce dernier ne répond pas aux exigences en matière de capacité d’accueil tout en nous invitant en tant que club accueillant de choisir un autre stade répandant aux normes pour le déroulement de ce match», nous a confié, hier en début d’après-midi, le président de la JSK Cherif Mellal, non sans afficher ouvertement son courroux face à ce qu’il qualifie de décision «inique» de la part des responsable de la FAF, allant jusqu’à annoncer la tenue d’une réunion d’urgence de son staff dirigeant, pour discuter de cette nouvelle donne et prendre ensuite une décision. «J’ai répondu à mon interlocuteur que la JSK ne va pas choisir un autre stade que celui du 1er novembre pour accueillir ce match, d’autant plus que la JSK dispose de tous les documents officiels émanant de la DJS de Tizi Ouzou et qui démontre que la capacité d’accueil de notre stade est de 21 240 places, soit un nombre supérieur à celui exigé par les règlements qui est de 20 000 places», ajoute notre interlocuteur d’un air dépité, mais déterminé à défendre la cause de son club jusqu’au bout. «Je ne veux pas prendre de décision tout seul et à chaud, mais une chose est sûre, la direction de la JSK va se réunir en urgence pour étudier cette affaire et on va prendre la décision qui s’impose et qui va surtout préserver les intérêts de notre club», ajoute Cherif Mellal qui devait d’ailleurs se réunir, hier, avec l’ensemble des membres du Conseil d’administration et du staff technique pour débattre de cette affaire qui a focalisé l’actualité sportive dans la wilaya mais aussi à travers le pays.
Même si Cherif Mellal n’a pas voulu trancher sur la décision à prendre concernant cette affaire, avant de consulter le reste des dirigeants, nous avons appris d’une source proche du Conseil d’administration que ce dernier va refuser catégoriquement de jouer ce match en dehors du stade de Tizi Ouzou, y compris au 5-juillet à Alger comme l’a programmé la Commission de la Coupe d’Algérie, quitte à déclarer forfait. Une décision qui sera lourde de conséquence lorsqu’on rappelle que les règlements régissant la compétition de la Coupe d’Algérie sanctionnent lourdement tout forfait ou boycott. En effet, l’article 21 du règlement de la Coupe d’Algérie indique que le club forfaitaire est sanctionné en plus de son élimination, de la défalcation de trois points de son capital en championnat, un million de dinars (1 000 000 DA) d’amende, annulation du paiement de la prime de participation à l’épreuve et une suspension de participation à cette compétition pour les deux saisons suivantes. Un risque que ne va certainement pas prendre la direction de la JSK, surtout que le club qui est déjà menacé par la relégation risque de voir son avenir complètement compromis en Ligue I en cas de défalcation de trois points de son capital des suites d’un éventuel forfait.

Ali Chebli

About Armadex

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …