Home / Culture / La bibliothèque de Abdelkader Ferrah offerte au TNA: Le public redécouvre le grand scénographe

La bibliothèque de Abdelkader Ferrah offerte au TNA: Le public redécouvre le grand scénographe

La donation léguée par le grand scénographe algérien, mondialement connu, Abdelkader Ferrah a été révélée dans la soirée de mardi, au niveau du Théâtre national algérien (TNA) Mahieddine Bachtarzi, à Alger.

L’événement s’est déroulé en présence des proches du défunt ainsi que d’un grand nombre de comédiens, metteurs en scène et personnalités du monde des arts. A l’occasion, le Directeur général du TNA, Mohammed Yahiaoui, rappelle l’attachement de Abdelkader Ferrah à l’Algérie, avec laquelle il est tout le temps resté lié malgré ses longs périples à l’étranger. De son côté, le metteur en scène Ziani Chérif Ayad qui a eu à connaître le défunt de son vivant affirme que Abdelkader Ferrah a travaillé dans au moins 350 œuvres, entre pièces de théâtre, opéras, ou encore des comédies musicales dans plusieurs pays, notamment au prestigieux théâtre de la Royal Shakespeare Compagny. «Deux jours ne suffisent pas pour parler de Abdelkader Ferrah et connaître son œuvre. Nous avons là juste le temps de dépoussiérer son long parcours. Cette initiative n’est qu’un début vers l’exploitation de cette bibliothèque offerte par le défunt, et faire connaître son œuvre à travers des rencontres beaucoup plus intéressantes à l’avenir», a-t-il dit.

Présent à travers son œuvre

Le metteur en scène regrette que cet hommage se fasse après la mort du scénographe. «On aurait bien aimé discuter avec lui de son vivant. Mais il nous a quand même laissé la chance de le connaître à travers son œuvre immense qu’il a laissée», a-t-il ajouté. La directrice du British Council Algérie, Sandra Rahmouni, partenaire de cet événement, qui était présente lors de la cérémonie, a rappelé le grand apport de Abdelkader Ferrah au théâtre anglais. «A travers Abdelkader Ferrah, les planches algériennes et anglaises peuvent se croiser pour une coopération bénéfique pour les deux pays. C’est une porte ouverte pour une collaboration entre les deux nations. Une coopération qui peut aller loin dans ce domaine», dit-elle. Présent également lors de cette cérémonie, Saïd Benzergua a évoqué le parcours exceptionnel de l’homme. Né dans un village enclavé à Ksar El Boukhari ( Médéa) d’une famille de paysans, il devient une sommité mondiale dans son domaine de prédilection. «Son parcours personnel peut inspirer les générations actuelles. Rien ne le prédestinait à devenir ce qu’il a été, mis à part son amour pour son travail ; il a réussi à travailler durant de longues années à la Royal Shakespeare Company en Angleterre».

Nationalisme

Un documentaire réalisé par Ali Aissaoui, intitulé «Abdelkader Ferrah, de Ksar El Boukhari à la RSC» a été projeté dans la même soirée. Le documentaire en question met la lumière sur le grand scénographe algérien, mondialement connu, mais malheureusement méconnu dans son propre pays. On apprend dans ce documentaire que dans le prestigieux théâtre de la Royal Shakespeare Compagny qui emploie plus de 800 personnes, Abdelkader Ferrah est le seul étranger qui a pu intégrer ce théâtre par son génie créateur. Ce génie lui a valu d’ailleurs d’être honoré par la reine d’Angleterre. Abdelkader Ferrah n’a pas laissé les français indifférents. Durant la guerre d’Algérie, le ministre de la Culture français voulait honorer Abdelkader Ferrah, mais ce dernier a réfuté l’offre des mains d’un gouvernement qui tuait en même temps ses frères en Algérie.

Arezki Ibersiene

About Armadex

Check Also

Chant Malouf.. Abbas Righi honoré à Alger

L’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA) a honoré lundi soir à Alger, …