Home / Sports / La FAF s’attaque à la valse des entraîneurs: Pas plus de 2 licences par coach et par club

La FAF s’attaque à la valse des entraîneurs: Pas plus de 2 licences par coach et par club

Voulant mettre un terme à la valse des entraîneurs qui fait rage dans les championnats professionnels de Ligues 1 et 2 Mobilis, la Fédération algérienne de football (FAF) a décidé de limiter les licences à deux par coach et par club par saison, sur proposition de la Direction technique nationale que dirige Rabah Saâdane.

«Seulement 02 licences par saison seront délivrées aux entraîneurs de la L1 et L2. Les clubs professionnels auront droit à deux licences par saison pour l’engagement d’un entraîneur séniors», a-t-on signifié dans les nouvelles dispositions du déroulement des championnats professionnels L1 et L2 et de celui des jeunes catégories qu’a établies la DTN. Les licences des entraîneurs seront enregistrées durant le mercato estival ou hivernal au même titre que celles des joueurs. Reste à savoir si ces nouvelles mesures vont garantir la stabilité technique au niveau des clubs. Il est à rappeler qu’un ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, le Professeur Yahia Guidoum, avait décidé en 2016 d’accorder deux licences par saison pour chaque entraîneur, mais cette mesure n’avait pas donné l’effet escompté et elle a été annulée par la suite. Il est à noter que 35 entraîneurs ont été consommés par les clubs de la Ligue 1 Mobilis durant la saison 2017-2018. Six clubs seulement n’ont pas changé de coach, à savoir le CS Constantine, le MC Alger, l’USM Bel-Abbès, l’O Médéa, le MC Oran et le Paradou AC. Pour la nouvelle saison 2018-2019, seuls le CSC, le NAHD, le MCA, la JSS et le DRBT ont conservé leurs entraîneurs, Amrani, Dziri, Casoni, Neghiz et Dhaou respectivement. La DTN a rendu aussi publique les diplômes exigés aux entraîneurs. Pour les clubs de Ligues 1 et 2, l’entraîneur en chef, l’assistant et le DTS doivent avoir l’UEFA ou l’AFC Pro, la CAF A ou le 3e Degré (Ex joueur International). D’autre part, les nouvelles dispositions établies par la FAF obligent les clubs professionnels et les pensionnaires de la DNA (Division nationale amateur) à engager un directeur technique sportif qui sera l’interlocuteur de la DTN pour tous ses projets de développement. «Le dépôt des licences d’entraîneurs Jeunes LFP1 – LFP2 – LNFA est tributaire du dépôt de la licence du DTS», a-t-on précisé. Six clubs professionnels seulement disposent d’un DTS, en l’occurrence le CS Constantine (Rachid Mhimdat), le NA Hussein Dey (Taoufik Korichi), la JS Kabylie (Salah Yousfi, l’O Médéa (Ali Benlakehal), l’USM Bel-Abbès (Abdelkader Sennour) et l’A Boussaâda (Salem Bensalem).

Larbi Bouazza

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …