Home / Société & Region / La grève des transporteurs largement suivie

La grève des transporteurs largement suivie

Comme attendu, les transporteurs de voyageurs et de marchandises de la wilaya de Tizi Ouzou ont largement répondu à l’appel à la grève lancé par le collectif des transporteurs publics suite à l’instauration par les autorités du brevet de permis les concernant. La journée d’hier a été donc mise à profit par les transporteurs pour dire non à la mise en place de ce brevet de permis pour les transporteurs publics de voyageurs et de marchandises (TPV et TPM).
Plusieurs régions ont connu un ralentissement de toute activité et de nombreux travailleurs n’ont pas pu rejoindre leurs lieux de travail en raison de ce mouvement qui a paralysé une bonne partie de la wilaya.
L’appel à la grève a été signé par plus de 10 associations de transporteurs ont en plus du Collectif d’aide à la micro-entreprise (C.A.M.E) et l’Union générale des commerçants et artisans (U.G.C.A.A) de la wilaya de Tizi Ouzou, avec qui cette action est conjointement menée. Plusieurs revendications ont été mises en avant à l’occasion de ce débrayage. Telles que contenues dans un courrier adressé au directeur des transports de la wilaya, les protestataires, à travers leurs représentants estiment que la formation en question est dénuée de tout sens pratique du fait que la majorité d’entre eux accumule déjà une expérience de plusieurs années d’activité. Le coût de cette dernière et sa durée ont été également remis en cause. Le coût de la formation est fixé à 50 000 DA et sa durée est de 15 jours. «C’est impensable de payer une telle somme pour une durée de 15 jours !», pestent-ils. En plus, un arrêt de travail de deux semaines n’est pas sans conséquences sur les revenus des transporteurs qui se plaignent en continu des dures conditions de travail dans lesquelles ils exercent ce service public qui est le transport de voyageurs. Ils ajoutent qu’il est «aberrant de demander à un transporteur qui exerce depuis 15 ans et plus de suivre une formation pour obtenir un brevet». Pour sa part, le directeur des transports de la wilaya de Tizi Ouzou a, dans une déclaration faite hier matin, sur le ondes de radio locale, indiqué que «les doléances des transporteurs de la wilaya ont été transmises telles que exprimées au ministère des transports dans une tentative de calmer les esprits et d’amener les protestataires à surseoir à leur mouvement».
Brahim B.

About Armadex

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …