Home / Culture / La pièce a été présentée lors du Festival du théâtre international de Béjaïa: «Une histoire Irlandaise» ravit le public

La pièce a été présentée lors du Festival du théâtre international de Béjaïa: «Une histoire Irlandaise» ravit le public

La pièce française «Une histoire Irlandaise» de Kelly Rivière, présentée, lundi dernier, lors de la dernière soirée du Festival international du théâtre de Béjaïa est sans conteste, l’une des pièces qui a marqué les esprits du public bougiote.  Kelly Rivière s’est inspirée de sa propre histoire, de sa quête de ses origines Irlandaise. Elle part, d’abord toute seule, puis avec sa mère, a la recherche de son grand-père, Irlandais, disparu dans les années 1980, et dont elles n’ont comme souvenirs que quelques photos floues en noir et blanc. La pièce est un monologue, forte d’un texte plein d’humour.
C’est une sorte d’autobiographie, mais qui raconte plusieurs parcours et histoires, dans des contextes différents. C’est un voyage à travers plusieurs époques, et plusieurs pays.

Talentueuse comédienne

La comédienne a montré de grands talents sur les planches. Elle le démontre à chaque pas, chaque réplique de ses 25 personnages dont elle a interprétés les rôles toute seule sur scène. Son aisance dans le jeu sur scène est amplifié par la facilité de la comédienne dans les accents utilisés dans la pièce, de la langue française populaire, du français avec un accent anglais, et de l’anglais avec un accent irlandais. L’idée du texte remonte, raconte la comédienne, à quinze ans de cela. «L’idée tourne dans mon fort intérieure depuis très longtemps», dit-elle. Mais le projet n’a vu le jour, comme une œuvre complète, qu’en 2018.

Simple décor

Les décors de la pièce sont simples, mais très expressifs. En arrière fond de la scène, la comédienne a installé des cordes qui traversent la scène, où elle accroche toutes les photos souvenirs de sa famille.
Enfermée dans cette barrière face au public, la comédienne raconte «son» histoire sans franchir cette barrière de photos, accrochées sur les câbles, avec une arrière-scène floue.

L’exil

«Une histoire Irlandaise» trouve son franc succès en Algérie aussi par le fait que c’est un pays qui a beaucoup connu l’exil, dans des conditions aussi similaires que celles racontées dans cette pièce. Un texte qui parle au public algérien par excellence, car de grandes franges de la société ont goûté au goût amer de cette fissure, dans la majorité des cas douloureuses. Mais le fait original est que cette fois-ci, cette quête est vécue ailleurs, en Europe, mais qui trouve beaucoup de similitudes avec celles racontées par nos propres émigrés. Vue par n’importe quel public touché par ce phénomène, cette pièce raconte combien les exilés se joignent.

Arezki Ibersiene

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …