Home / Actualité / la position du FJD sera tranchée par le Conseil consultatif national

la position du FJD sera tranchée par le Conseil consultatif national

ALGER – Le président du Front Justice et Développement (FJD), Abdellah Djaballah a affirmé, vendredi, que le Conseil consultatif national (Madjlis Choura) tranchera la question de la participation à la prochaine élection présidentielle.

Dans son allocution à l’ouverture des travaux du séminaire national des structures organiques, tenu au siège national du parti à Alger, M. Djaballah a précisé que “le Conseil consultatif et les structures du parti sont les seuls habilités à trancher la position du parti quant à sa participation à la prochaine élection présidentielle”, soulignant “l’inutilité de sa participation, en tant que personne, à cette échéance électorale”.

Il a appelé à la nécessité d’opérer une réforme substantielle dans le régime électoral, en confiant l’organisation des élections à une instance  impartiale et indépendante dont le président et les membres doivent être “élus” et non nommés.

M. Djaballah a cité parmi les conditions juridiques et politiques garantissant la transparence des élections, la garantie du financement de cette instance à partir du budget général du gouvernement, après débat au parlement, critiquant dans ce cadre la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE).

Il a affirmé, en outre, que cette instance ne peut être indépendante lorsque son président et ses membres sont nommés et que leurs salaires relèvent de la Présidence et de son budget et fixés par le pouvoir.

Le président du FJD a estimé que la convocation du corps électoral par le président de la République pour la tenue de l’élection présidentielle, le 18 avril prochain, implique la réunion des conditions de transparence et de liberté dans cette élection, appelant à assurer les garanties à même de préserver le droit de la Nation à choisir.

S’agissant des consultations auxquelles son parti avait appelé il y a près d’un mois, M. Djaballah a affirmé qu’elles se poursuivaient avec certains partis de l’opposition, déplorant, dans ce cadre, le manque de confiance entre certaines formations politiques de l’opposition”.

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …