Home / Temps réel / Lakhdar Bouregâa depuis Tizi Ouzou : «La jeunesse devra poursuivre le combat des ainés»

Lakhdar Bouregâa depuis Tizi Ouzou : «La jeunesse devra poursuivre le combat des ainés»

La jeunesse algérienne «devra savoir ce qui se passe autour d’elle et agir de manière à immuniser l’Algérie» contre tous les dangers, a soutenu hier à Tizi-Ouzou, l’ancien commandant de l’ALN de la Wilaya IV historique, Lakhdhar Bouregâa. «La jeunesse algérienne d’aujourd’hui devra poursuivre le combat de ses aînés, pour immuniser l’Algérie et ne jamais céder à un quelconque ressentiment envers son pays, malgré tout ce qu’elle aura vécu et subi», a-t-il souligné. S’exprimant en marge de débats autour de la dynamique populaire en cours, organisés à l’Université Mouloud Mammeri (UMMTO), Bouregâa a relevé que l’Algérie était menacée par «les mêmes dangers qui ont détruit des pays voisins comme la Libye ou encore la Syrie». «Notre pays, qui a payé chèrement son indépendance, est toujours sous la menace d’un complot extérieur, visant à déchiqueter les nations dans notre région, pour en faire un couloir de sécurité pour les intérêts de puissances étrangères», a-t-il prévenu.
La période de terrorisme qu’a vécue l’Algérie durant les années 1990, a-t-il dit dans ce contexte, «était le début de ce complot, car l’Algérie constitue le cœur et l’âme du Maghreb». A propos de la dynamique populaire en cours depuis plus d’un mois, l’ancien commandant de la Wilaya IV historique a plaidé pour la satisfaction des revendications de la dynamique, réclamant un «changement radical du système». «Les revendications soulevées par les millions d’Algériens qui sont descendus dans la rue sont claires, et il est impératif de les satisfaire», a-t-il opiné.

Check Also

Elle fut parmi les plus belles actrices.. Claudia Cardinale vend sa garde-robe

Les costumes de scène et les souvenirs de cinéma de l’inoubliable «Fille à la valise» …