Home / Actualité / L’ambassadeur de France à Tlemcen: «413 000 visas délivrés en 2017»

L’ambassadeur de France à Tlemcen: «413 000 visas délivrés en 2017»

Lors de sa rencontre avec la presse, hier matin, à l’Institut français de Tlemcen, l’ambassadeur de France à Alger, M. Xavier Driencourt, s’est montré «très optimiste quant au renforcement à l’avenir des relations algéro-françaises», qu’il juge à l’heure actuelle «satisfaisantes» . Abordant les relations économiques et les perspectives de développement d’un partenariat «d’exception et stratégique» comme évoqué par le président Macron lors de sa visite en Algérie, son excellence l’ambassadeur dira que «des décisions ont été prises par les deux présidents pour aller de l’avant et donner de la substance à ce partenariat». Et de souligner qu’«un fonds d’investissement algéro-français a été créé afin de relancer cet élan de partenariat et d’investissement». M. Driencourt indiquera aussi que «ce partenariat d’exception a permis de jeter des bases très solides à travers la création d’un comité intergouvernemental et un comité mixte algéro-français présidés par les Premiers ministres des deux pays», avant d’affirmer qu’«à travers ces deux cadres institutionnels il est attendu l’élargissement de la coopération économique multisectorielle». Depuis la visite du président Macron «une nouvelle impulsion a été insufflée aux relations entre les deux pays basées sur les intérêts mutuels», dira encore l’ambassadeur qui annoncera, à ce titre «la création prochaine d’une école du numérique». Il parlera aussi de «la formation universitaire et la facilitation des visas pour les stagiaires des entreprises dans le cadre de leur perfectionnement ou leur formation en France». Abordant le volet des visas, il dira qu’une nette amélioration est observée en nombre de visas accordés. À ce titre, il a précisé qu’en «cinq années le nombre de visas accordés est passé de 200. 000 par an à 413.000 l’année dernière, sur les 600.000 dossiers déposés». Concernant la région ouest «ce sont 100.000 visas délivrés sur les 150.000 dossiers déposés». A une question relative au financement de la France d’un programme de décontamination des zones irradiées à Adrar suite aux essais nucléaires français, l’ambassadeur dit n’être pas en mesure de répondre à cette question car «ne disposant d’aucun élément d’information sur ce dossier».

B. Soufi

About Armadex

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …