Home / International / Lancée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001: La guerre américaine contre le terrorisme a profité aux djihadites

Lancée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001: La guerre américaine contre le terrorisme a profité aux djihadites

Le président libanais, Michel Aoun, l’a clairement dit : la guerre antiterroriste lancée par Washington au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, a soutenu le terrorisme.

Lancée Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 en Amérique et revendiqués par Al Qaida, dirigée à l’époque par Ousama Ben Laden, la guerre antiterroriste américaine a profité au terrorisme. Al Qaida n’a pas été battue ,et d’autres organisations ont été créées, dont Daech. Le président libanais, Michel Aoun, a fustigé la politique étrangère des Etats-Unis, lancée après les attentats du 11 septembre 2001, un événement qui a changé le cours du monde, particulièrement depuis que les Etats-Unis ont annoncé leur guerre contre le terrorisme, promettant de libérer le monde de celui-ci, et d’apporter la liberté et la démocratie au peuple, a déclaré le président libanais devant l’hémicycle européen, dans des propos rapportés par l’agence Ruptly. «La politique internationale appliquée au Moyen-Orient ne fait qu’exacerber la radicalisation, la haine, et ouvre la voie à la violence et au terrorisme», a encore déploré Michel Aoun, cité par le quotidien libanais L’Orient-Le Jour. Le président libanais a dit ce que nombre de leaders pensent, mais n’osent pas l’exprimer. La guerre lancée par Washington, au lendemain des attentats du 11 septembre, a profité au terrorisme. Il y a eu l’invasion de l’Afghanistan, pour lutter contre les talibans, amis d’Oussama Ben Laden. Aujourd’hui, une guerre oppose les talibans au gouvernement de l’Afghanistan, enregistrant des milliers de morts. Les talibans, chassés du pouvoir, la guerre a encore lieu, et aujourd’hui, Washington cherche des pourparlers avec les talibans. Il y a eu également la guerre d’Irak, avec un million et demi de personnes mortes. La guerre en Irak a profité à Al Qaida, qui a enrolé des djihadistes de nombre de pays. En 2006, et avec les destabilisations géopolitiques dues à la guerre d’Irak, six organisations créent le conseil consultatif des moudjahidines en Irak, Tandhim Al Qaida Fi Bilad El Rafidayn, et proclame l’Etat Islamique d’Irak, EII, appelé ensuite, l’Etat Islamique en Irak et au Levant, EIIL, et devint Daech. En juin 2014, Daech proclame la création du Califat dans les territoires occupés d’Irak. Des centaines de milliers de djihadistes de nombre de pays, ont adhéré à Daech, et perpétré des attentats dans la région, en Europe et partout dans la planète. La guerre d’Irak lancée par Washington a profité aux djihadistes, qui ont attaqué d’autres pays, dont la Syrie. La guerre lancée par Daech, contre Damas, a profité à nombre de djihadistes, qui ont créé d’autres organisations, dont El Nosra, Ahrar El Cham et Djeich El Islam. La guerre lancée par Washington, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, a profité au terrorisme. Parfois, Washington est accusé de connivence avec El Nosra et Daech. L’accusation n’est pas de n’importe quels pays. Le président Bachar El Assad, qui combat les djihadistes accuse Washington de soutien à Daech. Washington est accusé par le président Poutine, dont la participation dans la lutte contre les djihadistes, aux cotés de Damas, est très importante, de ne pas lutter contre Daech. Washington dirige une coalition internationale prétendant lutter contre Daech, mais, d’après le Kremlin, la coalition dirigée par Washington n’a fait que tuer des civils.  La guerre menée par Washington a profité aux djihadistes.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …