Home / Sports / Le Cap-Alger.. Malek Boukerchi à la rencontre des peuples africains à travers 12 000 km de course extrême

Le Cap-Alger.. Malek Boukerchi à la rencontre des peuples africains à travers 12 000 km de course extrême

L’ultra-marathonien algérien Malek Boukerchi, établi en France, s’élancera en décembre prochain pour une course «solitaire et solidaire» de 12 000 km, pour rallier Le Cap (Afrique du Sud) à Alger. Cette distance, à raison d’une course de 60 km par jour, cet adepte de l’ultra-distance et des courses extrêmes compte la parcourir en six mois, un défi sportif hors norme et «jamais entrepris à ce jour» qu’il a appelé Afrikaternity. Depuis la ville sud-africaine située à l’extrême sud du continent et la traversée de plus d’une vingtaine de pays, Malek atteindra la capitale algérienne au terme de ce périple par lequel il veut aller à la rencontre des populations africaines.
«Au-delà de cet extraordinaire exploit sportif et humain, la course d’Afrikaternity se veut un trait d’union entre les peuples du Sud et du Nord. Un moyen de relier, d’unifier, symboliquement par cette trajectoire mythique, la diversité et la richesse des peuples africains.
Et par là même celle des peuples du monde entier», a expliqué Malek Boukerchi, rencontré par l’APS à l’ambassade d’Algérie en France, où il est venu présenter son projet à l’occasion des rencontres du Cercle Saint-Augustin. Pour ce périple, qu’il mènera sous le slogan «Plus qu’une course, une aventure, un défi, une rencontre», cet Algérien à la silhouette longiligne et au regard passionné a tout prévu. Plus de 23 pays seront visités pour découvrir les peuples d’Afrique, des paysages et une faune extraordinaires, des rencontres sont au programme avec des personnalités du monde du sport, de l’environnement, du monde associatif, de l’économie (…) qui prendront part à la course aux côtés de l’ultra-marathonien algérien, qui est également conteur, «guetteur de rêves», expert en intelligence et conférencier en anthropologie relationnelle. L’événement, selon son programme, sera relayé par les médias locaux, français et internationaux avec un suivi au quotidien de la traversée sur les réseaux sociaux.
Un documentaire, destiné à la télévision et aux festivals, sera réalisé au terme de la course lors de laquelle Boukerchi brandira le drapeau algérien à la fin de chaque étape. A son palmarès, l’ultra-marathonien algérien a couru 333 km en 2003 dans le désert du Thar, au Rajasthan (Inde). En 2005, il traverse la Nouvelle-Calédonie, puis la France sur 1150 km. En 2013, il participe au Marathon des glaces sur l’Antarctique, sous une température de 40 C en dessous de zéro. D’ailleurs, il a raconté cette expérience dans un livre «Il était une fois l’Antarctique, du rêve au dépassement de soi». En 2016, Malek Boukerchi participe au plus haut marathon du monde Volcano. A plus de 5000 m d’altitude, sur les hauts plateaux chiliens en condition d’hypoxie extrême (manque d’oxygène), il arrive en 3e position, rivalisant avec les marathoniens professionnels. Malek Boukerchi est co-auteur du livre Le laboratoire du bonheur (Solar Editions, 2014).

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …