Home / Algérie / Le ministre des Travaux publics à Chlef: Les retards irritent… Zaalane

Le ministre des Travaux publics à Chlef: Les retards irritent… Zaalane

Le ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane, s’est rendu, hier, dans la wilaya de Chlef pour une visite de travail et d’inspection. Plusieurs projets en cours de réalisation ont été inspectés. La première halte du ministre a été le chantier de la gare routière de type A à la sortie ouest de la ville de Chlef.

Cette structure devait être réceptionnée le mois de janvier 2017. Actuellement, les travaux sont achevés et ne reste que sa mise en service. Le ministre a haussé le ton, en demandant des explications quant au retard accusé dans cette gare routière. «Il faut vite équiper cette structure importante afin qu’elle soit mise en service le mois de mars prochain. Ce projet apportera sans doute une valeur ajoutée», rappelle-t-il devant les autorités locales.
Cette gare routière de type A sera d’un grand apport pour le secteur des transports dans la wilaya, notamment au vu de sa capacité d’accueil estimée à plus de 27.000 voyageurs/jour. La structure va exploiter 2158 bus sur 196 lignes inter-wilayas et intercommunales, avec une prévision d’intégration d’un nombre de lignes de la région-ouest, à l’instar de celle d’Oued Sly-Boukadir, destinée à désengorger le trafic au niveau du centre-ville.
Il va sans dire que cette nouvelle structure va certainement contribuer à l’amélioration des prestations de transport dans cette région, où voyageurs et transporteurs se sont à maintes fois plaints de l’état des lieux de l’ancienne gare, en plus de son exiguïté, car la wilaya de Chlef constitue un trait d’union entre l’Ouest et le Centre du pays.
La nouvelle gare d’El Hamadia a été construite sur une assiette de cinq hectares et doit assurer de nombreuses prestations de services. Le projet, inscrit en 2008, a connu des arrêts fréquents des travaux pour différentes raisons. Le ministre a inspecté le plan d’étude de l’extension de l’aéroport international Abou Bakr Belkaïd de plus de 3000 m2, pour un montant de plus de 90 milliards de centimes ainsi que l’extension du parc de l’aéroport afin de permettre l’atterrissage d’un grand nombre d’avions.
Dans la commune d’Ouled Farès le ministre Zaâlane a donné le coup d’envoi des travaux d’une nouvelle route reliant l’aéroport et cette commune sur une distance de 8 km. L’autre projet d’envergure dans la wilaya de Chlef en cours dans la wilaya, est celui de l’autoroute Chlef-Ténès sur une distance de 54 km. Les prévisions de la direction des travaux publics de la wilaya de Chlef, tablaient sur une réception fin 2017. Sur le terrain, le premier tronçon reliant Chlef-Bouzeghaïa sur une distance de 22 km, pour une durée de réalisation de 36 mois, selon la direction des travaux publics de la wilaya de Chlef qui a fait savoir que le taux d’avancement est actuellement de 17%. Le ministre Abdelghani Zaâlane a estimé que les travaux de cette première tranche accusent un retard d’où il a demandé des explications aux responsables concernés.
Devant cette situation le ministre a menacé les entreprises chargées de la réalisation du projet de résilier le contrat si les travaux n’avancent pas dans un délai de quinze jours, comme il a estimé que ce projet est l’un des grands projets en retard en Algérie. Signalons que les travaux de cette autoroute ont été confiés à un groupement algéro-portugais (Texira) Haddad, Bouferadji et les études de contrôle ont été confiées à un groupement algéro-canadien. Le représentant du gouvernement s’est ensuite rendu au port de Ténès pour s’arrêter sur le plan d’extension et de modernisation de ce port commercial à partir de Oued Allala jusqu’au phare de Ténès.

A. Ali

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …