Home / Economie / Le Napec ouvre ses portes demain: Les nouveautés des hydrocarbures s’exposent à Oran

Le Napec ouvre ses portes demain: Les nouveautés des hydrocarbures s’exposent à Oran

Le plus grand salon professionnel en Afrique dans le secteur des hydrocarbures et de l’énergie (North Africa Petroleum Exhibition & Conference, Napec) ouvrira ses portes demain au Centre des Conventions d’Oran et s’étalera jusqu’à mercredi.

Pour sa 8e édition, plus de 570 exposants et pas moins de 28.000 visiteurs professionnels sont attendus à ce salon qui offre des solutions et des conseils. Car sa force, expliquent les organisateurs, «c’est avant tout d’offrir à des professionnels, toujours plus exigeants, la possibilité de rencontrer les décideurs du secteur, de comparer les nombreux produits proposés sur le marché, de découvrir les innovations et les nouvelles technologies, d’assister à des conférences de haut niveau, de s’informer auprès des acteurs de l’énergie. En résumé, d’avoir une vision globale et objective du secteur dans l’immédiat mais surtout pour mieux prévoir l’avenir». De France, d’Espagne, des Emirats Arabes Unis, d’Iran, d’Inde, de Chine ou des Etats-Unis tout comme du Mali ou du Brésil, tous les continents seront représentés à travers les 40 pays qui se donneront rendez-vous. Une telle rencontre ne peut être qu’une aubaine pour les entreprises nationales qui seront en force, «conscientes de l’importance de cet évènement, pour se mettre au diapason du progrès mondial et améliorer leur savoir-faire auprès de grandes firmes et sociétés internationales présentes au rendez-vous de la plus grande manifestation sur l’énergie en Afrique du Nord».
Prendront également part à cette manifestation économique des leaders mondiaux, des délégués de haut rang, des compagnies de renom, des firmes géantes ainsi que des professionnels de l’industrie pétrolière, parapétrolière et gazière, issus d’Algérie, de Tunisie, de Libye, du Mali, de Mauritanie et du Niger. Il y a lieu également de noter la présence des principales grandes sociétés nationales comme Sonatrach, Sonelgaz, aux côtés de géants mondiaux du secteur du pétrole et du gaz tels que Total, GE, Petroceltic, Andarko, Repsol, Statoil, Pertamina, Dragon Oil, mais également d’autres compagnies représentant toutes les activités et autres segments gravitant autour tels que Siemens, HBGE, NPS Oman-National Petroleum Service, Oil Serv, Welttec, DrillScan, Nabors et bien d’autres acteurs. Des thématiques pointues ont été élaborées pour faire l’objet d’un agenda diversifié à même de constituer une feuille de route qui mette en relief les différentes conférences-débats et les multiples ateliers pilotés par un comité qualifié qui allie à la fois expertise et technicité, représentant de grandes sociétés, promettent les organisateurs.

Une rencontre et des thématiques

Pour la circonstance, un programme de conférences a été élaboré tout en prenant en compte les préoccupations énergétiques de l’heure sur la scène internationale et dresse un tableau exhaustif de la situation du monde des hydrocarbures. Le premier panel qui ouvrira le débat se focalisera sur l’Algérie et les problèmes majeurs auxquels notre pays fait face ainsi que les solutions idoines à exploiter. Les conférenciers plancheront sur des questions pertinentes telles que : «Comment faire profiter l’Algérie des succès de ses partenaires ?», «Quelles sont les retombées de ces réussites sur le contexte algérien ?», «Quels sont les défis à relever afin de faire durer ces succès ?» mais aussi et surtout «Quels sont les éléments clés susceptibles de relever ces défis voire de les surpasser ?»
D’autres thématiques aussi importantes que les panelistes auront à aborder, concerneront la filière gaz et traiteront, entre autres sujets, de la question de «l’Algérie dans le contexte de la nouvelle ère des exportations de gaz», «Comment satisfaire une demande locale sans cesse croissante en matière de gaz ?» Ils aborderont sans tabou le dossier sensible du «gaz de schiste, pourquoi, quand et comment ?». Le deuxième panel sera, quant à lui, consacré à l’Afrique du Nord et portera globalement sur la promotion du secteur minier, défis et opportunités, tout en mettant l’accent sur les enjeux cruciaux de l’heure. Les tendances du prix de pétrole, entre perturbation et optimisme, seront également au menu du Napec en essayant de répondre aux questions lancinantes comme «Où va le marché mondial des hydrocarbures ?», «Quel sera le devenir du rôle de l’OPEP dans le marché des hydrocarbures» et les «Retombées sur la zone de l’Afrique du Nord», autant de thèmes, entre de nombreux autres, seront abordés.

Hafid Mesbah

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …