Home / Actualité / Le passage à 2019 s’est soldé par 8 morts: La route enregistre ses premières victimes

Le passage à 2019 s’est soldé par 8 morts: La route enregistre ses premières victimes

Le passage de 2018 à 2019 s’est soldé, malgré toutes les dispositions prises par les services de sécurité et la Protection civile, par un bilan plus ou moins lourd en termes d’accidents de la circulation. Le bilan de la Direction générale de la Protection civile a fait état, hier, d’un total de 2.356 interventions, qui ont été enregistrées entre le 31 décembre 2018 et le 1er janvier 2019. Pour ce qui est des accidents de la circulation, la même source précise que les 5 accidents les plus graves ont causé la mort de 8 personnes et fait 8 blessés, selon la même source. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Khenchela, avec 4 morts et 1 blessé, suite à une collision entre un véhicule léger et un camion semi-remorque, survenu sur la RN 88, au niveau de la commune d’Ensigha. Par ailleurs, les éléments de la Protection civile ont secouru 8 personnes, qui ont été incommodées par le monoxyde de carbone, émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains, au niveau des wilayas de Sétif et Sidi Bel Abbès. Six personnes à la cité Serrai Messaoud, commune de Guellil, et 2 personnes au niveau de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, à la cité 100 Logements, commune de Sfisef, précise le bilan de la Protection civile. D’autre part, 3 incendies urbains et industriels, ont été enregistrés au niveau des wilayas de Bouira, Tamanrasset et Naama, sans faire de victime, rassure la protection civile.

Des dispositifs sécuritaires mis en place

Pour sa part, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mis en place un plan pour sécuriser les fêtes de fin d’année, ainsi que les vacances d’hiver, comprenant une série de mesures, dont l’intensification des patrouilles pédestres et motorisées, selon le chef du bureau de la communication au niveau de la Direction de la Sécurité publique (DSP), Rabah Zouaoui. Il a précisé qu’un total de 80.000 policiers avaient été mobilisés à l’échelle nationale, pour la réussite de ce plan qui comprend plusieurs mesures, dont l’intensification des patrouilles pédestres et motorisées, notamment au niveau des marchés et des places publiques, qui connaissent une grande affluence de citoyens. Les mêmes services ont également mis en place un dispositif de sécurité, en vue de renforcer la sécurité durant les différentes manifestations culturelles et sportives, avec un contrôle strict à l’effet d’assurer la fluidité du trafic routier, en sus du déploiement des policiers au niveau des zones touristiques, des hôtels et des centres commerciaux, afin d’intervenir rapidement et directement en cas de plaintes. De son côté, le Groupement territorial de la Gendarmerie nationale a mis en place un dispositif spécial, au niveau des différentes brigades opérationnelles fixes et mobiles, dans le but d’assurer aux citoyens la sécurité et la quiétude. Un communiqué de sa cellule de la communication a indiqué, dimanche, que le dispositif allait couvrir notamment les routes principales et secondaires, de par l’intensification des opérations de contrôle et de fouille au niveau des barrages, mais aussi les lieux publics, grâce à une présence accrue des éléments de la Gendarmerie nationale. La même source avait précisé que des effectifs sécuritaires seront déployés au niveau des places publiques, centres de loisirs, centres commerciaux, zones touristiques, établissements hôteliers, gares routières et ferroviaires.

Smail Mimouni

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …