Home / International / Le président américain dans l’expectative: Washington dira, demain, qui a tué Khashoggi

Le président américain dans l’expectative: Washington dira, demain, qui a tué Khashoggi

En marge de son déplacement à Malibu, après les violents incendies qui ont ravagé la Californie, le président américain a parlé aux journalistes du le meurtre du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi.

Le président américain a, notamment, annoncé qu’un document complet visant à savoir «qui l’a fait» serait achevé d’ici demain. Quelques heures plus tôt, la porte-parole du département d’Etat américain, Heather Nauert, avait expliqué que Washington n’avait jusqu’alors, établi «aucune conclusion définitive» dans l’affaire Khashoggi. Heather Nauert réagissait alors, à des révélations du Washington Post du 16 novembre. Se basant sur des responsables du dossier au sein de la CIA, le journal avait rapporté que l’agence de renseignement américaine, aurait conclu que le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, avait commandité l’assassinat de Jamal Khashoggi à Istanbul, le mois dernier. Mais, pour le porte-parole du département d’Etat américain, il est néanmoins prématuré de désigner tel ou tel responsable. Le 15 novembre, le parquet saoudien tentait d’innocenter le prince de l’Arabie saoudite. Selon le porte-parole du procureur général, Shaalan al-Shaalan, Mohammed ben Salmane n’avait, quant à lui, aucune connaissance du dossier. Le président américain n’est pas à l’aise avec les révélations du Washington Post, puisqu’il tente d’empêcher l’implication du prince de l’Arabie saoudite dans le meurtre du journaliste opposant, Jamal Khashoggi. Tout est une affaire d’argent, puisque le président américain a déjà dit qu’il tient aux contrats d’armes de 110 milliards de dollars avec l’Arabie saoudite. Le président américain a dit que cet argent permettra la création de 600.000 postes d’emploi en Amérique. Chose qui sera utile pour sa popularité, en perspective des élections présidentielles de 2022. Le président américain, qui a dit qu’il refléchit déjà aux élections présidentielles, a perdu les élections du 6 novembre contre les démocrates, dirigés par Obama. Contredit par le Washington Post, le président américain doit prôner une politique envers le meurtre du journaliste opposant, Jamal Khashoggi, et on ne sait pas quelle serait sa réaction. Il est interpellé par l’opinion publique, pour dénoncer le prince de l’Arabie saoudite, et pour des intérêts personnels, dont les élections présidentielles de 2022, ne souhaite pas être contre le prince saoudien. Le président américain dit avoir besoin de l’Arabie saoudite contre l’Iran. Tant de raisons pour lesquelles le président américain souhaite ne pas sanctionner le prince saoudien, pour le meurtre du journaliste opposant, Jamal Khashonngi, et les crimes de guerre commis contre le Yémen. Nombre d’organisations appellent à l’annulation de la coopération militaire avec l’Arabie saoudite.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …