Home / Economie / Le président du FCE à Annaba: Clair, net et sans ambigüité

Le président du FCE à Annaba: Clair, net et sans ambigüité

Après Tlemcen et Laghouat, M. Ali HADDAD, président du FCE, était hier à Annaba, pour une rencontre avec ses adhérents à l’hôtel Sheraton. Pour l’occasion, il aura été clair, net et sans ambigüité, à l’égard de ceux qui ont fait fortune grâce aux mesures d’encouragement de l’investissement, et qui dénigrent systématiquement le pays, en imputant leurs déboires aux prétendues entraves des autorités. Mettant en garde contre les remarques et commentaires, faits au nom d’une pseudo-neutralité ou expertise, il dira que ce sont, en réalité, des objectifs inavoués. «Bien au contraire, le FCE et ses membres veillent à l’accélération et l’approfondissement des réformes visant à la diversification et l’édification d’une économie productive», poursuivra-t-il. «Nous ne sommes pas de ceux qui tiennent le bâton par le milieu» a-t-il dit aux opérateurs de la région. «Nous au FCE, notre position est constante, et nous ne revenons pas sur le soutien au président Bouteflika», a tranché l’orateur, applaudi surtout par de jeunes entrepreneurs. Venues également le soutenir pour un second mandat, des femmes nouvellement inscrites dans le créneau de l’entreprenariat à Annaba étaient aussi de la partie.
Et de toute évidence, l’assistance aura apprécié les piques adressées aux opportunistes de tous bords. M. Haddad reviendra sur les réalisations du FCE au courant de ces 4 dernières années. Il expliquera que son programme d’action durant ce premier mandat, a consisté à viser toujours plus haut, afin de porter le FCE au niveau des organisations patronales des pays les plus développés. Conscient de tous les défis et challenges à relever à l’avenir, M. HADDAD a présenté de nouveaux engagements, à même de mener le FCE vers plus de succès. «Ceci fait avancer le pays, et notamment nos entreprises», étayera-t-il dans ses propos. De l’amélioration du climat des affaires au développement d’une dynamique entrepreneuriale, en passant par la création massive d’entreprises, les nouvelles actions proposées sont axées, notamment, sur le développement du secteur de l’agriculture, l’industrie, le tourisme, la transition et de l’efficacité énergétiques. Concernant l’absence de postulants à sa succession, M. Haddad a affirmé que personne n’a été empêchée de se porter candidat. «J’ai attendu jusqu’à la date limite de dépôt des dossiers de candidature pour me porter candidat. Et jusqu’à cette date, personne n’a déposé de dossier de candidature», a-t-il assuré.

Mourad N.

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …