Home / Algérie / Le wali rencontre les opérateurs économiques: Comment booster l’investissement

Le wali rencontre les opérateurs économiques: Comment booster l’investissement

Afin de faire le point sur l’investissement local et l’aide aux entreprises et aux promoteurs au niveau de la wilaya, le Wali de Tizi Ouzou, Abdelhakim Chater a présidé, lundi matin, au siège de la wilaya, une réunion de prise de contact avec les investisseurs et les opérateurs économiques de la wilaya.

La cérémonie a eu lieu en présence du Président de l’APW et les directeurs de l’exécutif chargés de promouvoir l’investissement chacun dans son domaine respectif. Selon les service de communication de la wilaya l’objectif de cette réunion, était de prendre connaissance des préoccupations et des attentes des intervenants sur le plan économique local pour garantir la pérennité des entreprises qui constituent un véritable vecteur dans le développement local.
Selon la même source, les pouvoirs publics, œuvrent à favoriser le climat des affaires à travers les différentes réalisations et programme d’investissement et sont disponibles à accompagner toute initiative visant la croissance économique, la création d’emploi et de richesse qui va soustraire progressivement l’économie de la dépendance des hydrocarbures d’une part et réduire la facture des importations d’autre part, dira le Wali.
A l’occasion, de cette rencontre, les opérateurs économiques ont exposé les contraintes auxquelles ils sont confrontés. Le Wali a rassuré que le développement économique et industriel reste et demeurera une préoccupation majeure de tous et que les problèmes soulevés seront examinés dans un cadre réglementaire incessamment.
Il a également assuré que des solutions seront préconisées pour assurer le bon fonctionnement des entreprises.  Le wali de Tizi Ouzou et en se référant aux chiffres, a annoncé que sur les 1 334 dossiers déposés, ils ont pu satisfaire seulement 297 dossiers.
Le premier magistrat de la wilaya s’est montré intransigeant vis-à-vis des investisseurs lobbys ou bien la mafia du foncier industriel qui squattent ces terrains destinés pour le développement industriel au niveau local.  «Le terrain destiné au foncier industriel est devenu très rare, alors je dois l’attribuer aux vrais investisseurs».
Pour sa part, le président du bureau régional du Forum des Chefs d’entreprises (FCE), Lakhdar Madjene a dénoncé certaines lacunes auxquelles font face les investisseurs, ce qui les pénalisent à concrétiser leurs projets. «Il y a des zones industrielles dépourvues des conditions de toutes les commodités, notamment l’électricité, le gaz naturel. Mais aussi on doit mettre au courant le wali sur les lenteurs administratives pour la délivrance des permis de construction qui constitue le point noir pour nos investisseurs».

Z. C. Hamri et Khaled Haddag

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …