Home / Culture / Leader du groupe El Bahara: Sadek Djemaoui est de retour

Leader du groupe El Bahara: Sadek Djemaoui est de retour

Sadek Djemaoui, l’ancien chef du groupe El Bahara qui avait fait fureur avce sa chanson Djibouha ya Louled est de retour.

Le chanteur Sadek Djemaoui dont le groupe El Bahara qu’il dirigeait était sur le haut du podium dans les années 1980 est de retour sur scène. Sadek Djemaoui, qui vient d’animer un gala à Mila, a entamé une tournée à travers plusieurs villes d’Algérie. Cette tournée annonçant le grand retour du chanteur coïncide avec la sortie très prochaine de son nouvel album. Comme à son habitude, le chanteur des jeunes a choisi des sujets touchant au sport et à la société. Sadek Djemaoui qui s’est éclipsé comme la plupart des artistes durant la période du terrorisme avait déjà fait un retour en enregistrant quelques belles chansons à la télévision mais dommage, non rediffusées. On se souvient de ce passage où le chanteur avait consacré plusieurs chansons au sport, dont celle intitulée Boxez Boxez, une très belle chanson qui aurait pu avoir un grand succès. Sadek Djemaoui qui a continué à travailler en douceur sans donner de concert est revenu cette fois avec un nouvel album qui pourrait nous faire revivre la belle époque du groupe El Bahara.

La simplicité

Qui ne se souvient pas de Djibouha Ya Louled, reprise pendant des années par tous les supporters de football, cette chanson dédiée à l’ancienne équipe de football ? On se souvient aussi de Choukrene Ou Elf Choukr ya Oustadhi, chanson dédiée au maître d’école et que les enfants continuent à ce jour à chanter.

Belle paroles

C’est dire que les sujets choisis par Djemaoui sont immortels. La force de ce chanteur discret réside également dans le choix de paroles et musiques simples qu’on peut facilement comprendre et assimiler. Parmi les sujets de Djemaoui, on retrouve notamment la lutte contre la violence dans les stades et l’appel au fair-play des joueurs, la lutte contre la drogue et le sida ainsi que les maux sociaux. Même si au fond, Djemaoui donne des leçons de morale grâce à son sourire, ses belles paroles et sa belle musique rythmée par des sons de chez nous, on ne le sent pas. L’artiste ne passe pas pour un moralisateur mais plutôt comme un simple algérien qu’on rencontre tous les jours. D’ailleurs, on aime son côté débraillé et sa longue chevelure laissée libre. Dès qu’on le voit à la télévision ou à qu’on le rencontre, on sent que Djemaoui est un artiste très proche du peuple. On pourrait même dire qu’il n’aime pas les mondanités. C’est un algérien comme tous les autres et on ne devrait pas s’étonner de le trouver incognito parmi des jeunes sur les gradins d’une tribune supportant quelque club local de football ou même d’un club de quartier.
Il n’est pas étonnant de trouver cet enfant de Ain Taya, assis sur un rocher et tenant une canne à pêche. Sadek Djemaoui ne chante pas seulement les maux sociaux. Comme tout artiste, il chante aussi l’amour de la patrie et l’amour tout court.
D’ailleurs, il avait eu un succès avec Eddi Breyti ( première cassette du groupe sortie en 1976) et d’autres chansons traitant du même sujet. Ayant dépassé récemment les 70 ans sans les paraître, Sadek Djemaoui a toujours été autodidacte. Sa voix avait déjà été remarquée par ses amis lorsque, enfant, il était membre des scouts au lendemain de l’indépendance.
Avec la création du groupe El Bahara en 1975 à Ain Taya, le jeune chanteur allait passer directement au professionalisme. Alors que la chanson maghrebine était à la mode avec la montée internationale des groupes tels que Djil Djilala et Ness El ghwane, plusieurs groupes algériens s’étaient mis à chanter ce style et y avaient réussi. On se souvient du groupe El Hmamda d’Oran dont le défunt chanteur Amour étonnait son public par sa voix exceptionnelle, ses rythmes et son jeu de scène. La concurrence était rude mais El Bahara ont su se démarquer par les sujets qui touchaient la société algérienne, notamment les jeunes. La première chanson El Bahraoui avait déjà fait sortir le groupe de l’anonymat et les grands succès allaient venir, notamment avec Djibouha ya Louled. Avec le retour de Sadek Djemaoui, c’est le retour des belles paroles et des rythmes de chez nous.

Bari Stambouli

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …