Home / International / Les combats contre les Kurdes continuent: La Turquie prépare l’attaque contre Afrine

Les combats contre les Kurdes continuent: La Turquie prépare l’attaque contre Afrine

Le conflit militaire opposant la Turquie aux Kurdes continue à Afrine. Hier, le président turc a noté que l’armée accède prochainement dans la région.

Lancée il y a quelques semaines, l’action militaire turque gagne du terrain à Afrine, mais les combats avec les Kurdes continuent. Les militaires qui progressent sur le territoire d’Afrine, canton kurde en Syrie, se rapprochent de sa capitale, a annoncé le chef d’État turc. L’armée turque envisage de lancer prochainement une offensive sur la ville Afrine, , cible d’une opération militaire turque. Cette perspective a été évoquée ce samedi par Recep Tayyip Erdogan, qui s’est exprimé depuis la ville de Bitlis. «Les montagnes d’Afrine sont progressivement nettoyées des terroristes par nos soldats. Les troupes avancent en direction de (la ville de, ndlr) Afrine, il reste peu de temps», a-t-il annoncé, cité par l’agence de presse Anatolie. L’Etat-major turc a annoncé le 20 janvier le lancement de l’opération Rameau d’olivier contre les milices kurdes positionnées dans la région syrienne d’Afrine. Le lendemain, une opération terrestre a débuté. Des soldats de l’Armée syrienne libre y prennent également part. Damas a fermement condamné les actions d’Ankara, rappelant qu’Afrine était une partie indissociable de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé tous les belligérants à la retenue et a exhorté à respecter l’intégrité territoriale de la Syrie. Trois soldats turcs ont été tués, hier, dans le cadre de l’opération militaire menée dans le nord de la Syrie. Un soldat est mort hier, dans des affrontements avec des combattants kurdes et un autre a péri dans une attaque dans la province frontalière turque de Kilis, a annoncé l’armée turque dans un premier communiqué. Un troisième soldat a été tué et un autre blessé dans le nord-est d’Afrine samedi, après qu’un char de l’armée turque a été attaqué, a ajouté l’armée dans un second communiqué. L’armée turque dit avoir riposté avec des frappes aériennes, détruisant des refuges et des caches d’armes. En comptant les décès d’hier, dix soldats turcs ont perdu la vie au cours de cette offensive, baptisée «Rameau d’olivier» et menée avec l’aide de rebelles. Avec cette opération, Ankara vise à déloger de l’enclave les Kurdes d’Afrine. Les Kurdes sont armés par Washington pour combattre Daech. En Turquie, une opposion est exprimée contre l’action militaire lancée contre les Kurdes. Le quotidien israélien, The Jerusalem Post, ecrit que des responsables turcs ont émis l’ordre de l’arrestation de 13 personnes pour avoir soutenu l’Association médicale nationale qui s’oppose publiquement à l’opération de l’armée turque à Afrine. Après avoir critiqué l’action militaire turque à Afrine, un procureur a ordonné la semaine dernière l’interpellation de 13 responsables de l’Association médicale nationale dont le président. Le dirigeant turc, Recep Tayyip Erdogan n’a pas tardé de qualifier de trahison la décision de l’Association médicale nationale ayant condamné l’offensive turque contre les Unités de protection du peuple, YPG dans l’enclave d’Afrine. 300 personnes ont été interpellées au total pour s’être opposées sur les réseaux sociaux à l’opération militaire à Afrine.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …