Home / International / Les combats opposant Turquie et kurdes continuent: L’enlisement

Les combats opposant Turquie et kurdes continuent: L’enlisement

Le conflit militaire opposant l’armée turque aux kurdes à Afrine peut créer une confrontation militaire avec Washington. Ces pays tiennent à éviter le face-à-face, mais l’ampleur de la guerre peut mener à un accrochage.

Le ministre turc des Affaires étrangères a exigé hier que Washington retire immédiatement ses militaires stationnés dans le nord de la Syrie, à Manbij, après que le Président turc a menacé vendredi d’amplifier l’opération contre les kurdes. Le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, a exhorté les États-Unis à retirer leurs troupes déployées à Manbij, ville du nord de la Syrie, qui est sous le contrôle des combattants kurdes. «Il faut qu’ils se retirent immédiatement de Manbij», a affirmé le ministre intervenant samedi devant des journalistes à Antalya, au lendemain de la déclaration de Recep Tayyip Erdogan sur un possible élargissement de l’offensive turque dans la zone. La ville de Manbij se trouve à quelque 130 kilomètres à l’est d’Afrine, contre laquelle les forces turques ont lancé une opération militaire il y a une semaine. «Il faut que les États-Unis rompent totalement avec les kurdes, qu’ils récupèrent les armes qu’ils leur ont données», a souligné M.Cavusoglu. Dans un discours télévisé, le dirigeant turc a menacé d’élargir à d’autres villes du nord de la Syrie l’offensive turque en cours contre le canton d’Afrine, afin d’éliminer toute présence d’une milice kurde considérée comme terroriste par Ankara. En outre, M.Erdogan a promis de «nettoyer» Manbij et de ne laisser aucun terroriste jusqu’à la frontière irakienne. L’état-major turc a annoncé le 20 janvier le lancement de l’opération Rameau d’olivier contre les milices kurdes positionnées dans la région d’Afrine. Damas a fermement condamné les actions d’Ankara, rappelant qu’Afrine était une partie indissociable de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé tous les belligérants à la retenue et a exhorté à respecter l’intégrité territoriale de la Syrie. Les américains ont exigé l’arrêt de l’action militaire menée par la Turquie. Le président turc Erdogan a refusé et noté que les américains devraient retirer leurs troupes pour éviter une confrontation armée avec l’armée turque. Nombreux sont les morts enregistrés dans l’action militaire menée par la Turquie. Un missile tiré depuis Afrine se serait abattu sur la ville turque de Kilis, selon le journal Yeni Safak. Le quotidien turc Yeni Safak écrit que le missile tiré depuis Afrine qui est tombé sur la ville de Kilis, non loin d’un bâtiment gouvernemental, sans faire de victime. Au moins 15 personnes ont été blessées par l’explosion d’une roquette tombée sur la ville turque de Kilis. Le missile n’a pas explosé et les forces de sécurité ont été dépêchées sur les lieux pour le neutraliser. Le quartier a été évacué et un cordon de sécurité a été installé. Les kurdes ont noté avoir abattu un hélicoptère de l’armée turque dans les environs des localités Kyavre Kyar et Batman.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …