Home / Actualité / Les écoles primaires seront les premières concernées avant les autres institutions: Vers la généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables

Les écoles primaires seront les premières concernées avant les autres institutions: Vers la généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables

L’Algérie, qui dispose d’un des gisements solaires les plus élevés au monde, compte généraliser l’utilisation des énergies renouvelables dans toutes les institutions.

Selon le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, l’Etat vise d’abord à doter les écoles primaires du pays en énergie renouvelable dans les trois prochaines années. «Notre objectif est d’assurer une couverture de tous les établissements scolaires du cycle primaire au niveau national en énergie renouvelable», a indiqué le ministre qui procédait, hier dans la commune de Relizane, à l’inauguration d’un groupe scolaire doté d’énergie solaire (école pilote), baptisé du nom du chahid Miloud Ameur, dans le cadre de sa visite d’inspection dans la wilaya. Tout en affirmant qu’il était nécessaire de rationaliser la consommation de l’énergie, M. Bedoui précisera que 500 écoles primaires au niveau national sont déjà dotées d’équipements d’énergie solaire et que l’opération permettra de fournir l’énergie classique pour d’autres besoins publics. Dans le même ordre d’idées, le ministre a fait part de l’ambition de l’Etat de généraliser l’utilisation des énergies renouvelables au niveau des établissements scolaires des paliers du moyen et du secondaire, et d’autres édifices publics d’autres secteurs. Ainsi donc, et en vue de faire face à l’utilisation de plus en plus conséquente des énergies non renouvelables, l’Etat veut exploiter au maximum les capacités dont il dispose en matière d’énergie solaire. Selon les données du ministère de l’énergie, la durée d’ensoleillement sur la quasi-totalité du territoire national dépasse les 2.000 heures annuellement, et peut atteindre les 3.900 heures (hauts plateaux et Sahara). A titre d’exemple, la durée moyenne d’ensoleillement (Heures/an) est de 2.650 dans les régions côtières, 3.000 dans les Hauts Plateaux et 3.500 au Sahara. D’où, d’ailleurs l’on se rappelle l’intérêt porté par les Européens, notamment les Allemands, à travers le projet Desertec qui repose sur le fait que «chaque km2 de désert reçoit annuellement une énergie solaire équivalent à 1,5 million de barils de pétrole», au Sahara algérien particulièrement. Si un tel projet venait à se concrétiser, l’Algérie pourrait même exporter cette énergie et éviter ainsi de dépendre presque totalement des hydrocarbures.

Mesures pour une meilleure rentrée scolaire

En outre, lors de sa visite hier à Relizane, M. Bedoui a annoncé que le gouvernement a pris toutes les dispositions pour assurer une rentrée scolaire dans les meilleures conditions, en application des décisions et recommandations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Il dira dans le même contexte que «tous les projets destinés à la prochaine rentrée des secteurs de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur avancent bien».
Lors de sa visite, le ministre a procédé également à l’inauguration d’une unité de la brigade mobile de la police judiciaire (PJ), outre l’unité principale de la protection civile. Il a également procédé à la mise en service du projet de dessalement de l’eau de mer (Mostaganem- Relizane) et a visité le complexe de textiles «Tayal» inscrit au titre du partenariat algéro-turc.
M. Bedoui a posé la première pierre de la station d’assainissement et d’épuration des eaux dans la daira de Oued Rhiou, et a inspecté le projet d’hôpital de 120 lits dans la daira d’Ammi Moussa, avant d’inaugurer et baptiser le complexe sportif de proximité dans la daira de Sidi M’hamed Benali et le CEM de la daira de Mazouna. Il a procédé aussi à la remise symbolique de logements de différents programmes et d’actes de concession à des investisseurs et promoteurs de projets avant de tenir, au terme de sa visite dans la wilaya, une rencontre avec la société civile, les notables et les élus locaux.

Grâce à la politique de proximité: «De grands acquis réalisés»

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé hier à Relizane, que de grands acquis de développement ont été concrétisés grâce à la politique de proximité et d’écoute du citoyen. En marge de sa visite dans la wilaya, le ministre a souligné que de grands acquis sont réalisés grâce au programme du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, qui a instruit les responsables concernés à adopter une politique de proximité axée sur l’écoute des préoccupations du citoyen. Noureddine Bedoui a indiqué dans ce contexte, que cette politique a permis de mettre le citoyen au cœur des stratégies et des enjeux du développement national, déclarant que les ambitions «sont toujours grandes» pour concrétiser davantage de réalisations et de grands acquis. Au douar de Ouled Yaâla, dans la daira d’El Matmar, le ministre s’est entretenu avec les citoyens, mettant l’accent sur l’importance des acquis réalisés à la faveur de la politique de la paix et de la réconciliation nationale, qui a permis de libérer les zones éloignées des affres du terrorisme pendant les années 90. Ces zones ont bénéficié de différents programmes de développement, a-t-il dit. Le ministre a aussi abordé la place de la femme en milieu urbain et rural et son intégration dans différents domaines, en application de la politique adoptée par le Président de la République.

A. I.

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …