Home / International / Les élus démocrates l‘accusent de crimes de guerre.. Haftar, l’américain soutenu par Washington

Les élus démocrates l‘accusent de crimes de guerre.. Haftar, l’américain soutenu par Washington

L’attaque lancée le 4 avril par le maréchal Haftar contre la capitale libyenne, a été le fiasco puisque annulant le dialogue préparé par l’ONU, pour la paix et la réconciliation en Libye.

Les élus démocrates interpellent Washington pour enquêter sur les crimes de guerre commis par le maréchal Haftar en Libye. Le maréchal Haftar est citoyen américain, il peut donc être interpellé pour enquête en tant que tel, disent ces élus. Le maréchal Haftar était officier du temps de Mouammar El Kadhafi. Il résidait en Amérique, et a regagné la Libye où il dirige l’Armée Nationale de la Libye, ANL. Il occupe l’est du pays, tandis que la communauté mondiale reconnaît le gouvernement de concorde nationale, GNA, établi à Tripoli. Les tentatives de réconciliation engageant le maréchal Haftar et le gouvernement de concorde nationale ont eu lieu en France et Italie. L’attaque lancée le 4 avril par le maréchal Haftar contre la capitale libyenne, a été le fiasco puisque annulant le dialogue préparé par l’ONU, pour la paix et la réconciliation en Libye. Le très contesté président américain, et contrairement aux élus du pays, applaudit le maréchal Haftar pour l’attaque lancée contre la capitale. D’après le président américain, le maréchal Haftar lutte contre le terrorisme. Pourtant, les civils sont ciblés par l’attaque lancée par le maréchal Haftar. Le président américain et les élus ne sont pas d’accord, concernant le rôle du maréchal Haftar. Ce n’est pas le premier différend opposant le président américain et les élus démocrates, puisque ceux-ci interpellent le président américain pour arrêter de soutenir l’Arabie saoudite, dans sa guerre contre les civils au Yémen, tandis que le président américain continue à fournir les armes, n’accordant aucune importance aux civils tués par l’Arabie saoudite. Il est pour la guerre en Libye, lancée par le maréchal Haftar. Le maréchal peut ne pas être accusé de crimes de guerre par Washington, puisque soutenu par le président américain. Le prince de l’Arabie saoudite, accusé pour le meurtre du journaliste Khashoggi et de crimes de guerre contre les civils au Yémen, est soutenu par le président américain. C’est la raison pour laquelle il n’a pas été présenté à la justice. Le maréchal Khalifa Haftar, l’homme qui se trouve à l’origine de l’offensive qui a fait sombrer de nouveau la Libye dans la guerre civile, sera reçu par Emmanuel Macron, la semaine prochaine, a indiqué l’Elysée, jeudi 16 mai. Après plus d’un mois d’une offensive infructueuse des troupes de Haftar, puissant dans l’est du pays, pour l’occupation de Tripoli, la situation semble dans l’impasse, tant militaire que sur le plan politique en Libye. Haftar est soutenu par les Emirats, l’Arabie saoudite, Washington et l’Egypte.
Mounir Abi

About Letemps

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …