Home / Algérie / Les élus RCD ont tenté d’empêcher sa tenue: Session houleuse à l’APW de Tizi Ouzou

Les élus RCD ont tenté d’empêcher sa tenue: Session houleuse à l’APW de Tizi Ouzou

L’ouverture de la session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya de Tizi Ouzou qui a eu lieu hier au niveau de l’hémicycle Aïssat Rabah a été marquée par un scénario inédit et houleux imposé par les élus du RCD qui ont tenté d’empêcher la tenue de cette session qui est, d’après eux, en violation de la loi prévue par l’article 165 de la loi n°12-07 du 21 février 2012 relative à la wilaya.

Les élus du RCD ont dénoncé le timing choisi pour l’approbation du budget supplémentaire (BS) qui devait avoir lieu le 15 du mois en cours, comme le prévoit la loi et non pas deux semaines plus tard. Après l’allocution du président de l’Assemblée populaire de wilaya (P/APW), Youcef Aouichiche, à travers laquelle il a exposé les grands axes du plan d’action de son assemblée durant la mandature 2017/2022, période durant laquelle les élus devront mobiliser tous les moyens pour le développement local durable de la wilaya et concevoir des plans inclusifs de développement économique et social à partir des spécificités territoriales et la revalorisation des ressources que recèlent la région, les élus du RCD ont tenté de chambouler la session, puisqu’ils ont tenté d’empêcher le président de la commission de finances et économie au niveau de l’APW de rendre public le budget supplémentaire de la wilaya de Tizi-Ouzou pour l’exercice 2018. En effet, les élus de cette formation politique ont interpellé le premier magistrat de la wilaya afin de veiller sur le respect de la réglementation et de mettre en place un règlement intérieur conforme à la loi à l’intérieur de l’APW qui est aujourd’hui d’après eux non-conforme. «M. Le wali, la loi n’est pas une serpillière. Arrêtez de la piétiner…» De son côté, le P/APW, Youcef Aouchiche a accusé les élus du RCD qui sont à l’origine de ces scénarios «désolants» de vouloir rétrécir les prérogatives des élus. «Ils (élus du RCD) demandent le rétrécissement des prérogatives des élus et rien de plus», dira-t-il ouvertement lors de la session ordinaire à la presse locale.
En effet, c’est dans une ambiance très tendue que s’est déroulée la cérémonie de l’adoption du budget supplémentaire de la wilaya de Tizi-Ouzou pour l’exercice 2018 par la majorité écrasante des élus qui a eu lieu à l’issue d’une session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) et ce, en présence du premier magistrat de la wilaya, Mohamed Bouderbali et du P/APW, Youcef Aouichiche. Un montant de plus de 433 millions de DA qui a été alloué pour cette année alors qu’il était de 231 millions de DA en 2017, soit une hausse de près de 50%.Comme à chaque fois, et sans surprise aucune, le volet fonctionnement s’est taillé la part du lion lors de la ventilation du budget. Lors de son allocution, le président de la commission économie et finances au niveau de l’APW, Ferhat Sadoud, a affirmé que les recettes globales brutes de ce projet du budget supplémentaire sont de l’ordre de 9 659 021 123, 26 da et qui sont réparties comme suit : l’excédent brut dégagé par le compte administratif pour l’exercice 2017 est de l’ordre de 7 335 599 118,13da. Alors que les recettes nouvelles enregistrées durant cet exercice ont bénéficié d’un montant de 2 323 422 005, 13 da alors que le montant total des dépenses affectées à déduire d’office (grevées d’affectation spéciales) est de l’ordre de 9 225 295 992, 13 DA. Ainsi, à la même occasion, Sadoud a procédé à la délibération relative aux subventions accordées aux différents secteurs qui entrent dans le cadre du BS 2018. A cet effet, il a annoncé qu’une enveloppe budgétaire supplémentaire de 48 millions DA a été accordée pour le reliquat dégagé sur les crédits de la garde communale. A tout cela s’ajoute une autre somme de 10 millions DA qui a été allouée pour la promotion des initiatives des jeunes et des pratiques sportives et 14 millions de DA pour la péréquation inscrits au budget primitif 2018. S’agissant du volet de l’ouverture de crédits par anticipation, le président de la commission économie à l’APW a indiqué qu’une enveloppe de 67 millions de dinars a été allouée pour l’alimentation scolaire du troisième trimestre de l’année 2017/2018 et 76 millions et pour l’augmentation des salaires du personnel communal et 13 millions de dinars pour l’acquisition des équipements complémentaires au profit des centres des données biométriques des communes et 55 millions de DA pour l’entretien et gardiennage des écoles primaires et cantines scolaires. Concernant le volet relatif à la section équipement et investissement, il a précisé qu’une enveloppe de 24 millions de DA est réservée aux bâtiments et équipements administratifs, 4 millions de DA pour la réhabilitation des chemins de wilaya et 6 millions de DA pour l’urbanisme et l’habitat et 5 millions pour les programmes et les tiers.

Z. C. Hamri

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …