Home / Actualité / Les examens de fin d’année en ligne de mire: Les mesures rassurantes de Benghabrit

Les examens de fin d’année en ligne de mire: Les mesures rassurantes de Benghabrit

La ministre de l’éducation nationale, Mme Nouria Benghabrit a rappelé hier à Sidi bel-Abbès que les revendications des syndicats sont prises en charge dans le cadre d’un dialogue «permanent». Elle a regretté toutefois que les grèves qui ont secoué le secteur ont, avant tout, pénalisé les élèves qui doivent passer leurs examens «dans de meilleurs conditions».

Interrogée sur la stratégie de son département pour freiner le mouvement de grève initié par les syndicats autonomes, la ministre a souligné que la grève est un droit légal, «mais actuellement la fédération des parents d’élèves est à pied d’œuvre pour défendre les élèves, seuls victimes de ce débrayage, et notre but commun est d’assurer à nos enfants un cursus scolaire stable, pour assurer des résultats satisfaisants en fin d’année, et répondre aux préoccupations des syndicats». Nouria Benghabrit a tenu à rappeler dans la foulée que les syndicats sont les partenaires du secteur de l’éducation, assurant que leurs préoccupations sont prises en charge par la tutelle. Concernant les examens de fin d’année, Nouria Benghabrit a précisé que toutes les mesures appropriées sont prises à l’échelle nationale, pour assurer aux candidats des trois paliers les conditions favorables pour la tenue de ces examens et par là même assurer de bons résultats. La ministre ne manquera pas par la même occasion de rappeler les mesures «rigoureuses» prises par son département en vue d’endiguer le phénomène de fraude qui s’est amplifié ces dernières années. «La banalisation des cas triches durant les examens, est un vol, et notre rôle est de préparer dans nos écoles une génération disciplinée» dira la ministre. Par ailleurs à propos de la rencontre avec les cadres de l’éducation et les syndicats autonomes, et la question posé sur l’enseignement des matières scientifiques en langue française, la ministre a précisé que la maîtrise et l’enseignement de toutes les matières doit se faire en langue arabe, qui est la langue officielle. Enfin, en marge de sa visite, la ministre a donné l’accord principal pour la récupération de l’Institut national de la formation du personnel pédagogique de l’éducation. C’est l’un des principales revendications exprimées par les syndicalistes, rencontrés hier à la salle de conférence de la wilaya, notera la ministre lors de la conférence de presse organisée, hier au CEM Sekkar Kouider. Il s’agit d’une ancienne école des Pères blancs qui date de 1932, qui a fait d’ailleurs partie du patrimoine de la wilaya, transformée en Institut de technologie de l’éducation (ITE) durant les années 1980. Le bureau d’étude chargé du projet a présenté le plan d’aménagement de la structure en état de dégradation totale. Sauf que le projet nécessite un plan de prise en charge et un montage financier pour récupérer la bâtisse et mettre en place tous les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif. La structure est d’une superficie totale de 6865m². L’apport financier pour l’étude du projet a été évalué à 26 000.000,00 DA. La ministre a en outre mis l’accent sur l’utilité de cet institut tant revendiqué par les partenaires sociaux, dans l’objectif d’améliorer la mise en œuvre de la réforme du système éducatif. Ceci, doit, selon elle se concrétiser sur le terrain car la vraie mission de l’école consiste à éduquer et cultiver les futures générations, par le biais des enseignants formés et compétents pour aller vers une école de qualité. S’agissant de la prochaine rentrée scolaire 2018-2019, à Sidi Bel-Abbès, la wilaya verra la réception d’un nouveau lycée et deux CEM dont le taux d’avancement des travaux sur chantier dépasse les 80%.

Ramadhan: Les horaires des cours réaménagés

Les horaires des cours durant le mois sacré du ramadhan sont fixés de 8h30 à 15h30, à l’exception de 10 wilayas du sud, a indiqué, hier, un communiqué du ministère de l’Education nationale. «Les horaires des cours sont fixés de 7h30 à 14h30 pour les wilayas d’Adrar, Laghouat, Biskra, Bechar, Tamanrasset, Ouargla, Illizi, Tindouf, El Oued et Ghardaïa et de 8h30 à 15h30 pour les autres wilayas», lit-on dans le communiqué. La durée du cours sera réduite de 15 à 30 mn, allant jusqu’à 45 mn pour les écoles primaires qui pratiquent le système de double vacation, ajoute la même source.

Salima D.

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …