Home / Culture / Les fabuleux contes et légendes d’Alger de Mohamed Benmeddour: Magnifiques récits de notre enfance

Les fabuleux contes et légendes d’Alger de Mohamed Benmeddour: Magnifiques récits de notre enfance

Lorsque l’on prend connaissance des «fabuleux contes et légendes d’Alger» de Mohamed Benmeddour paru aux éditions ‘Colorset’, on est ravis par tant de sagas mythiques, et de magie.

Paru aux éditions «Colorset», «Les fabuleux contes et légendes d’Alger» de Mohamed Benmeddour met en exergue la richesse immatérielle du terroir algérois plein de bon sens et de moralité. Dans cet ouvrage, El Bahdja, se raconte sans ambages et se livre à souhait dévoilant les moindres recoins de ses épopées et de son histoire. Chaque histoire est un enchantement qui nous introduit d’emblée dans cette Casbah séculaire qui livre ses secrets un à un. Au fil des pages, nous découvrons l’histoire de Beni Mezghena, la moralité, les Saints religieux, les coutumes et les traditions algéroises.

Sagesse

«L’objectif de ce modeste ouvrage est de mener le lecteur dans le monde fabuleux des émouvants récits des contes et légendes de notre lointaine enfance, aux gracieuses nostalgies que nos vieilles grands-mères et grands-pères nous racontaient dans une ambiance chaleureuse des soirées magiques du mois de ramadhan et des belles saisons», précise l’auteur en quatrième de couverture. Chaque riche saga reflète la bienveillance et la philanthropie ou dénonce la méchanceté et l’iniquité. Dans ce vieux quartier qui garde jalousement ses us et coutumes, émane cette atmosphère d’antan qui nous comble à chaque récit tant par sa richesse que par sa sagesse et sa philosophie. Les sagas aux titres évocateurs tels que Les deux entêtés, Lalla El Alia Hamza, Histoire de Geronimo, La femme sauvage et Baba Aroudj et la princesse Zafira font de belles incursions dans ce riche univers qui constitue la mémoire collective des algérois.

Les marabouts

L’histoire des saints tels que Sidi Flih, Sidi Bougdour, Sidi Ali Zouaoui, Sidi Brahim, Sidi m’hamed benaouda, Sidi m’hamed Bouqebrine et Sidi Abderrahmane At Thaâlibi, le saint patron de la ville d’El Djazair nous ramène à nos us et coutumes et à une réalité souvent oubliée. Toutes ces captivantes légendes canalisent sur le bon sens et sur le discernement. Elles incitent à la réflexion et à la sagesse. L’auteur a su rassembler par le biais de ce livre ce trésor immatériel qui a bercé son enfance comme celle des Casbadjis. Il constitue un référent de cette mémoire collective dont on peut s’en targuer. Pour conclure Mohamed Benmeddour avoue «Ainsi, malgré le temps et la modernité, où le rang que nous avons atteint aujourd’hui, ces irrésistibles moments de rêve et de joie, nous remplit de bonheur et nous placent loin des tracasseries de la vie quotidienne qui nous accable». Il est vrai que les contes et légendes permettent à tout un chacun de rêver, de développer son imaginaire et de s’évader. Un agréable ouvrage qui fascine et ravit. C’est une belle balade à travers les époques et les siècles qui permet d’évaluer la richesse incommensurable de notre patrimoine culturel. A lire avec plaisir et félicité.

Kheira Attouche

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …