Home / Actualité / Les prix y seraient 20 à 30% moins chers: Djellab conseille les marchés de proximité

Les prix y seraient 20 à 30% moins chers: Djellab conseille les marchés de proximité

Le ministre du Commerce, Said Djellab, a affirmé à Alger que les prix des produits alimentaires et des fruits et légumes étaient réduits de 20 à 30% sur les marchés de proximité par rapport aux marchés traditionnels, prévoyant une poursuite de la baisse des prix dans les trois premiers jours du mois sacré.

En marge de l’inauguration du marché de solidarité de proximité, au siège de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), en compagnie du ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi, du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Said, du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh et du président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), Ali Haddad, Djellab a assuré la disponibilité des produits alimentaires à des prix abordables, avec une baisse de 20 à 30% par rapport aux marchés traditionnels.
Les prix des légumes n’ont enregistré aucune hausse au premier jour du mois sacré, à l’exception de la tomate et de la courgette, a indiqué le ministre, prévoyant une baisse des prix durant les quelques prochains jours. Il a appelé les citoyens à rationnaliser leurs dépenses aux premiers jours de ce mois. Le ministre a rappelé l’ouverture de 159 marchés de proximité et de solidarité à l’échelle nationale en sus de 9 marchés de proximité au niveau de la wilaya d’Alger, se disant satisfait de la disponibilité des produits de consommation à des prix raisonnables voire abordables. Outre leur principal objectif consistant à garantir des produits à des prix bas du producteur directement au consommateur, ces marchés de proximité contribueront à faire la promotion des produits locaux, a-t-il précisé. Après le mois de Ramadhan, on étudiera la possibilité de généraliser les marchés de proximité de façon permanente à travers l’ensemble du territoire national. En visitant le pavillon des produits laitiers, le ministre de l’Agriculture, a affirmé qu’il n’y aura pas une pénurie de lait durant le mois sacré, arguant que des efforts ont été déployés pour garantir la production et la distribution de ce produit en quantités suffisantes.
Le gouvernement avait décidé d’augmenter les capacités de production du lait de 50 millions litres à l’échelle nationale durant le Ramadhan. Le ministre a rappelé que son département a élaboré une feuille de route du produit pour répondre aux besoins des citoyens, en insistant sur les facteurs de production et de distribution (la traçabilité).
En visitant le pavillon des sociétés de productions des olives et différents produits de conserve, Bouazghi a indiqué que depuis près de 4 mois l’Algérie n’a pas importé les olives et nous consommons à 100% un produit national.
Au pavillon des viandes rouges et blanches, il a affirmé que les prix de la viande de veau importé étaient réduits. Les ministres du Commerce et de l’Agriculture qui ont visité le marché Ali Melah à la place du 1er mai et un marché de proximité de Sidi Yahia pour inspecter les prix ont appelé les citoyens à rationnaliser leurs dépenses lors de l’achat des fruits et légumes et autres produits de consommation durant la première semaine du mois de Ramadhan.

Samir Malek

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …