Home / Actualité / Les résultats du Bac seront connus le 22 juillet: Le taux de réussite dépasserait les 50%

Les résultats du Bac seront connus le 22 juillet: Le taux de réussite dépasserait les 50%

La période entre la fin des épreuves du BAC et l’affichage des résultats représente la plus difficile et stressante épreuve pour les candidats et leurs parents.

Pour le moment, aucune date officielle n’a été fixée pour la publication des résultats. S’exprimant, hier, sur les ondes de la radio nationale, la ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghabrit, a indiqué que «les résultats ne pourront pas être rendus publics avant le 20 juillet». Par là même, la ministre rassure les candidats sur l’avancement des corrections, et a précisé aussi qu’ «il ya toute une procédure et une série de démarches à respecter avant la communication des résultats». Plusieurs déclarations non officielles rapportées notamment sur les réseaux sociaux ont annoncé que les résultats du Bac seraient connus le 22 juillet en cours. Contactés par nos soins, les représentants des syndicats de l’éducation et des associations de parents d’élèves ont exprimé leur optimisme quant au taux de réussite attendu pour cette année. Pour Ahmed Khaled, président de l’Association nationale des parents d’élèves (ANPE), les résultats du baccalauréat de cette année seront plutôt «acceptables», une impression relevée par les membres de son association dans plusieurs centres de correction à l’échelle nationale. «Nous sommes très optimistes : les résultats du BAC peuvent atteindre les 50% ou même les 55%, notamment pour les candidats des filières scientifiques et mathématiques. Nos estimations sont basées sur des informations collectées dans des centres de correction du BAC dans plus de 19 wilayas», a estimé Ahmed Khaled. Selon lui, «les estimations fournies par le Conseil des lycées d’Algérie, et qui ont même créé une polémique chez les candidats et les parents d’élèves en prévoyant un taux de réussite au baccalauréat ne dépassant pas les 22% sont fausses et insensées». Il s’explique : «Il est tout à fait illogique qu’un taux de réussite au BAC puisse être calculé sur la base de 5% des centres de correction». Le représentant des parents d’élèves ajoute que le CLA a donné des estimations non fondées et qui ont même créé une polémique chez les candidats et leurs parents, surtout sur les réseaux sociaux. «C’est injuste», dit-t-il.

Le pronostic du Satef

De son côté, Boualem Amoura, secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef) a estimé que les résultats du baccalauréat 2018 ne dépasseront pas la moyenne. Ils seront, pour lui, entre les 45% et 50%. «Même si les conditions, notamment celles liées au déroulement de l’année scolaire, ont été difficiles, les résultats du BAC, d’après nos constatations sur le terrain, vont être acceptables», nous a révélé Amoura.
«Nous avons pu suivre le déroulement des corrections dans plusieurs centres à Alger, Tizi Ouzou, Djelfa, Béjaïa, Boumerdès et Biskra. On a constaté, d’après les correcteurs, que les résultats seront presque similaires à ceux de l’année dernière». Mais d’après les correcteurs toujours, ajoute notre interlocuteur, les filières scientifiques ont enregistré un léger mieux en termes de notes enregistrées par rapport à l’année précédente où les littéraires ont dominé. Concernant les mauvaises notes enregistrées, il affirme que les épreuves d’anglais, qui a été jugé difficile, ont été signalées comme défavorables dans divers centres de correction. Le président du Satef n’a pas manqué, par ailleurs, de critiquer la grève du Cnapeste, qui selon lui a interrompu pour plus de trois mois les cours, le programme ainsi que les préparations de l’examen du Baccalauréat par les élèves mais aussi par leurs enseignants. Meziane Meriane, coordinateur national du Snapest, affirme que selon un nombre important d’enseignants correcteurs, les résultats varient d’un centre à l’autre et d’une wilaya à l’autre et même d’un sujet à l’autre, et qu’une grande partie des lycéens ont eu des notes dépassants les 18/20. M. Meriane prévoit que le taux de réussite au baccalauréat 2018 va atteindre les 50%. C’est la stabilité qui a été enregistrée durant la période des examens, et le niveau de difficulté des sujets d’examen qui sont, selon lui, à la portée des élèves moyens. Il est à rappeler que le Conseil des lycées d’Algérie (CLA) a annoncé dernièrement que le taux de réussite au baccalauréat 2018 ne dépassera pas les 21,18%, et que les notes enregistrées dans les centres de corrections sont faibles dans toutes les matières, notamment les matières littéraires.

Rentrée scolaire 2018-2019 : plusieurs facilitations pour l’inscription

Le ministère de l’Education nationale a annoncé, hier, dans un communiqué, plusieurs facilitations pour l’inscription des élèves au titre de la prochaine rentrée scolaire, notamment en matière de documents d’état civil. Les parents seront dispensés, à ce titre, de la présentation des actes de naissance de leurs enfants, a ajouté le communiqué du ministère, soulignant que ces mesures s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration du service public à travers l’assouplissement et la simplification des procédures administratives. Le ministère a également décidé de dispenser les parents d’élèves de la procédure de légalisation, par le tuteur légal, du règlement intérieur auprès des services d’état civil.

Smail Mimouni

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …