Home / Sports / L’ES Sétif surclassée (2-0) par Al Ahly: L’Aigle noir se perd au Caire

L’ES Sétif surclassée (2-0) par Al Ahly: L’Aigle noir se perd au Caire

L’ES Sétif n’a pu rééditer, mardi soir au Caire, l’exploit réalisé à Casablanca face au champion d’Afrique sortant, le WA Casablanca (0-0).

L’ESS n’a pas fait le poids face au finaliste de l’édition 2017 de la Ligue des champions d’Afrique, Al Ahly, vainqueur sur le score de 2 à 0, ce qui lui permet de prendre une sérieuse option pour une seconde finale de suite, avant la demi-finale retour, prévue le 23 octobre (20h) à Sétif. Les Ahlaouis ont plié le match en première période, grâce à Walid Soliman (23’) et Islam Mohareb (42’). L’Aigle noir s’est perdu au Caire. La base arrière sétifienne s’est montrée, à nouveau fébrile, et Mustapha Zeghba, qui a été héroïque à Casablanca, n’a pu sauver la face et garder sa cage vierge, cette fois ci. Les protégés de Rachid Taoussi ont fourni une piètre prestation en première mi-temps, et ils se sont quelque peu repris après la pause citron, mais sans parvenir à réduire le score. Ils se sont procuré une seule nette occasion de scorer, par l’intermédiaire d’Akram Djahnit, qui n’a malheureusement pas cadré son tir. «On a mal joué en première mi-temps et on a bien réagi en seconde période, mais la réussite n’était pas au rendez-vous. Même avec ce retard de deux buts, nos chances de qualification restent intactes», a déclaré le capitaine de l’Entente, Abdelmoumen Djabou, à la fin de la partie.

Refaire le coup de 1988… à Sétif

Dominés dans le jeu (54% de possession de balle pour Al Ahly), les Sétifiens ont eu plus de tirs (11), mais 3 d’entre eux seulement ont trouvé le cadre, sans faire mouche, contre 6 tirs cadrés sur 10 pour les poulains de Carteron. Les coéquipiers de Bouguelmouna devront faire preuve de plus d’adresse et d’efficacité lors de la bataille de Sétif, pour disputer une quatrième finale, la troisième en C1 africaine, après celles de 1988 et de 2014.
Jamais éliminés en demi-finale, les Sétifiens croient au miracle. Ils tiennent à rééditer le coup de 1988 devant Al Ahly, battu, alors, après la série fatidique des tirs au but. à l’Aller, l’ESS s’était imposée (2-0) à Sétif, et elle s’était inclinée sur le même score au Caire. Les gars de la ville d’Aïn El-Fouara ont été plus adroits dans la série des tirs au but, et ils se sont qualifiés pour la finale, qu’ils remportèrent ensuite aux dépens des Nigérians d’Iwanwanu, alors qu’ils évoluaient en seconde division algérienne. Les coéquipiers de Djabou auront à inscrire deux buts pour espérer vivre le même scénario. C’est une mission très délicate, mais pas impossible.

Larbi Bouazza

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …