Home / International / L’Europe dénonce les sanctions anti-iraniennes

L’Europe dénonce les sanctions anti-iraniennes

L’Europe et les trois premières puissances du Vieux Continent réagissent à la politique de «pression maximale» de Washington contre l’Iran. Elles invitent entre autres la Russie et la Chine à soutenir «le commerce légitime» avec l’Iran. «Nous, Haute représentante de l’Europe et ministres des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, prenons note avec regret et préoccupation de la décision des Etats-Unis de ne pas proroger les dérogations concernant le commerce de pétrole avec l’Iran.» Dans une déclaration commune d’une vigueur rare, datée du 04 mai, les trois premières puissances européennes et l’Europe ont exprimé leur réprobation face au renouvellement des sanctions décrétées par Washington contre la République islamique d’Iran. Le texte, publié simultanément sur les sites du service de l’Action extérieure de l’Europe et des ministères des Affaires étrangères des trois Etats signataires, rappelle en particulier que «le Programme d’action commun fonctionne et remplit son objectif, comme l’a confirmé l’Agence internationale de l’énergie atomique dans 14 rapports».
Les trois chancelleries et le service de la Haute représentante Federica Mogherini soulignent que la levée des sanctions «est un élément essentiel du Plan d’action global commun [et qu’] elle vise à avoir un impact positif non seulement sur les relations commerciales et économiques avec l’Iran, mais surtout sur la vie des citoyens iraniens». La diplomatie européenne ainsi que celles des trois premières puissances de l’Union considèrent que l’accord sur le nucléaire iranien est un élément «crucial» de leur sécurité ainsi que d’une sécurité «européenne partagée». Enfin, la déclaration souligne que la position de l’Europe concernant les relations commerciales avec l’Iran et son maintien dans les structures financières internationales est radicalement opposée à celle de Washington.
Et sollicite la Russie et la Chine
Ils encouragent en outre «tous les pays, y compris la Russie et la Chine à faire de leur mieux pour soutenir le commerce légitime que l’accord permet, par des mesures rapides et concrètes». La Russie et la Chine ont dénoncé les sanctions unilatérales menées par Washington contre l’Iran. Washington ne respecte pas la légalité mondiale. L’administration du président Donald Trump a quitté le 8 mai 2018, l’accord international sur le nucléaire iranien signé le 14 juillet 2015 à Vienne, en Autriche, par l’administration précédente ainsi que la République islamique d’Iran, l’Allemagne, la Chine, la France, le Royaume-Uni et la Russie. Les décisions de Washington contre l’Iran ne sont applaudies que par L’Arabie saoudite, Emirats, Bahreïn et Israël.

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …