Home / Actualité / Levée de l’immunité sur Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat.. Le Sénat tranchera le 19 juin

Levée de l’immunité sur Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat.. Le Sénat tranchera le 19 juin

De lourds soupçons de détournements pèsent sur les deux anciens ministres. Des sources médiatiques évoquent même la somme de 6 200 milliards de centimes de détournés…

Le Sénat va enfin trancher sur la levée de l’immunité parlementaire les concernant, à la demande du ministère de la Justice. C’est lors d’une réunion de son Bureau, présidée par Salah Goudjil, président intérimaire, que la chambre basse du Parlement a examiné le rapport de la commission des affaires juridiques et administratives, des droits de l’homme, de l’organisation locale, de l’aménagement du territoire et des régions, à la demande du ministre de la Justice.
Lequel traitait, selon un communiqué de l’institution, de «l’activation des mesures visant à lever l’immunité parlementaire sur les membres du Conseil de la nation, Saïd Barkat et Djamel Ould Abbès». À cet effet, le bureau du Conseil «a décidé de tenir une séance à huis clos, le mercredi 19 juin pour trancher sur cette demande, conformément aux dispositions de l’article 125 (paragraphe 4) du Règlement intérieur du Conseil de la nation», ajoute la même source. Bien que pour le moment, il n’y ait pas de détails concernant les accusations reprochées aux deux sénateurs, l’on sait déjà qu’il s’agit de faits liés à leurs gestions respectives à l’époque où ils avaient dirigé le département de la Solidarité nationale. De lourds soupçons de détournement pèsent sur les deux anciens ministres. Des sources médiatiques évoquent même la somme de 6 200 milliards de centimes de détournés, sous couvert d’aides aux nécessiteux et aux étudiants, d’acquisition de bus scolaires et d’ambulances, d’achats de matériels pour des handicapés. Des sommes qui n’ont jamais atteint leurs vrais destinataires. Des documents fuités sur les réseaux sociaux ont dévoilé une subvention de l’ordre de plus de 100 milliards de centimes, octroyée par Djamel Ould Abbès à des associations caritatives qu’il présidait lui-même! Quant à Saïd Barkat, il aurait, par exemple, accordé en deux ans, une subvention de plus de 550 milliards à l’Union nationale des étudiants algériens (Unea) présidée alors par un cadre au département de la solidarité. La justice aurait déjà entendu, dans le cadre de cette affaire de corruption plusieurs personnes impliquées, dont l’ex-secrétaire général du ministère de la Solidarité nationale, des directeurs et des hauts fonctionnaires du même département, ainsi que des responsables d’associations. Reste donc, que les deux principaux accusés répondent des soupçons de détournement de deniers publics.
Ce qui devra se faire dès demain, maintenant que la levée de l’immunité qui constituait un obstacle devant la justice, n’est qu’une question de quelques heures. Dans ce contexte de révolution populaire pour le changement du régime et au moment où la justice mène une lutte inédite contre la corruption, le Sénat ne peut – en effet – que donner une suite favorable à la demande du ministère de la Justice.
Par ailleurs, le Conseil de la nation a annoncé la reprise de ses travaux de plénière à partir du 17 juin prochain pour la présentation et l’examen de plusieurs projets. Le premier jour verra la présentation et au débat de la loi modifiée, complétant la loi n ° 06-01 relative à la prévention et la lutte contre la corruption, tandis que le lendemain 18 du mois en cours, sera consacré au projet de loi relative aux règles générales de prévention des risques de feu et de panique. Les deux textes seront adoptés le 20 juin. Le Sénat poursuivra ses travaux jusqu’au 27 de ce mois, avec le débat et l’adoption d’autres projets, notamment le projet de loi relative aux activités nucléaires, le projet de loi modifiant la loi n° 88-80 relative aux activités vétérinaires et de santé animale, la loi n°98-06 révisée et complétée, définissant les règles générales relatives à l’aviation civile et enfin le projet de loi sur les activités spatiales.
Aïssa Moussi

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …