Home / Sports / Ligue 1.. L’USMA dénonce Mellal, la JSK répond

Ligue 1.. L’USMA dénonce Mellal, la JSK répond

Déjà froides depuis plusieurs mois, les relations entre les dirigeants de l’USM Alger et ceux de la JS Kabylie se sont détériorées ces dernières 48 heures. Soit depuis la dernière confrontation qui a opposé les deux équipes au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou, et qui a tourné à l’avantage des Canaris (2-1). Si elle n’a pas contesté la défaite de son équipe sur le plan sportif, la direction des Rouge et Noir a accusé son homologue kabyle de complicité, suite aux agressions dont ont été victimes ses joueurs à l’occasion du match au sommet de la 28e journée de la Ligue 1.
D’ailleurs, dans un communiqué rendu public vendredi soir, le club de Soustara s’en est violemment pris au président des Jaune et Vert, Cherif Mellal, ainsi que son directeur général, Nassim Benabdarrahmane. «Une honte ! Voilà comment peut-on qualifier le comportement de la direction de la JS Kabylie, hier lors du match de la 28e journée de la ligue 1. L’USMA a, en effet, vécu l’enfer à Tizi Ouzou, et ce devant le regard complice du président de la JSK, M. Cherif Mellal, ainsi que le directeur général, M. Nassim Benabdarrahmane. Ces derniers n’ont à aucun moment intervenu lorsque 20 individus, voyous, ont accédé au vestiaire des joueurs de l’USMA, pour les menacer, les insulter et les agresser».
Pire encore, les Usmistes accusent les deux hauts responsables kabyles d’avoir envenimé davantage la situation, lorsque le service d’ordre a fait une tentative de la maîtriser. «A l’arrivée du bus de l’USMA, personne n’a voulu ouvrir la porte du stade, laissant le bus du club livré à des milliers de supporters de la JSK. A la mi-temps, Rabie Meftah et Ismael Mansouri ont été agressés par les mêmes voyous, présents bizarrement devant les vestiaires et dans le tunnel du stade. A ce moment là, les services de la police ont interpellé les agresseurs pour les embarquer, mais aussi honteux que cela puisse paraître, les dirigeants de la JSK, et à leur tête Mellal et Benaderrahmane, sont intervenus pour défendre ces voyous et imposer leur présence devant les vestiaires pour agresser la délégation usmiste.
Nos dirigeants présents dans la tribune officielle ont été agressés et menacés par les mêmes individus», s’indignent les dirigeants de la formation algéroise, qui rappellent à Mellal qu’ils avaient accueillis son club avec des fleurs à Bologhine, lors du match aller. Des accusations qui ont fait réagir hier l’État-major de la JSK, qui n’a pas manqué de répliquer par le biais d’un autre communiqué, dans lequel il s’en est lavé les mains. «Franchement, le communiqué des dirigeants de l’USMA fait pitié. Une attitude mesquine qui n’honore nullement le club de Soustara. (…) Faire dans le prétexte et le faux-fuyant pour justifier une défaite ou peut-être un ratage final, est l’arme des faibles et de ceux incapables de faire face à leurs propres supporters. Ces derniers sont d’ailleurs témoins de l’accueil et de la prise en charge qui leurs ont été réservés à l’occasion dudit match. Et ce n’est que coutume à Tizi-Ouzou».
O. Mounir

About Letemps

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …