Home / Sports / Ligue des champions d’Afrique: On entre dans le vif du sujet

Ligue des champions d’Afrique: On entre dans le vif du sujet

Le premier tour de la Ligue des champions 2018 a servi comme un avertissement à tous ceux qui estimaient qu’il suffisait de paraître pour se qualifier sans encombre. Le club soudanais El Merreikh a été la principale victime de cette séquence, succombant face aux Township Rollers de Gaborone. Il y a encore une année l’équipe d’Omdurman jouait la phase de poules de l’épreuve. D’autres se sont fait quelques frayeurs, l’ASEC Mimosas d’Abidjan face aux Béninois des Buffles de Borgou, les Sud-Africains de Bidvest Wits contre les Mauriciens de Pamplemousses, les Tanzaniens des Young Africans devant les Seychellois de Saint-Louis. Beaucoup de matches ont donné lieu à des scores très serrés confirmant l’équilibre déjà constaté les années précédentes.
A l’inverse quelques équipes ont déroulé, le Difaâ El Jadida, auteur, lors du match aller, de dix buts dont un quintuplé de l’attaquant Hamid Ahadad face au Benfica de Bissau, le Mouloudia d’Alger qui en a passé neuf aux Congolais d’Otohô avec quatre buts d’Hichem Nekkache, Zesco United qui s’est joué sept à zéro de Jeshi la Kujenga Uchumi FC de Zanzibar, avec un quadruplé de son attaquant ghanéen Zikaru Adams, et encore l’ES Sétif qui en a inscrit six avec un triplé de Zakaria Haddouche face à l’Olympique Real de Bangui.
Les choses véritablement sérieuses vont commencer avec les seizièmes de finale. D’abord avec l’entrée en lice des équipes qui avaient été dispensées du tour préliminaire, le WAC de Casablanca, tenant du titre, le TP Mazembe, vainqueur de la dernière Coupe de la Confédération Total, l’inévitable Al Ahly, les Mamelodi Sundowns, champions d’Afrique 2016, et l’Etoile du Sahel de Sousse. L’affiche la plus séduisante est celle qui verra le Difaâ El Jadida et l’AS V Club s’affronter parce que les Marocains ont démontré leur potentiel offensif et leur efficacité devant le but lors de leur première sortie de l’année et parce que les joueurs de Kinshasa sont rompus à la fréquentation de l’élite continentale. Les Kinois auront l’avantage de jouer la seconde manche à domicile mais ils devront verrouiller derrière lors de leur déplacement dans la ville côtière marocaine, située à 100 kilomètres au sud de Casablanca. Zesco United – ASEC Mimosas ne manque pas non plus d’attrait. En 2016, les Zambiens avaient échoué de peu en demi-finale contre les Sundowns ; les Ivoiriens, eux, ont traversé une période difficile puisqu’il leur a fallu attendre sept années depuis 2010 pour retrouver la couronne nationale dont ils avaient fait longtemps leur bien propre.
La confrontation de l’Etoile du Sahel avec l’un des deux clubs nigérians, Plateau United, sera l’occasion de vérifier les ambitions des représentants de deux bastions du football africain. La deuxième équipe tunisienne, l’Espérance devrait logiquement franchir l’obstacle Gor Mahia. Mountain of Fire and Miracles FC, néophyte nigérian dans une Coupe d’Afrique, aura fort à faire face au MC Alger. Sauf grosse surprise, Al Ahly, Mazembe, Sundowns et le WAC devraient passer le cap des seizièmes de finale.
Pour les amateurs de coïncidence, le champion sortant sera opposé à son homonyme, le WAC, pour Williamsville Athlétic Club d’Abidjan, invité pour la première fois au festin des chefs. Pour mémoire, les seize vainqueurs se qualifieront pour la phase de poules et les vaincus disputeront la session de rattrapage contre les vainqueurs des seizièmes de finale de la Coupe de la Confédération.

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …