Home / International / L’ONU alerte: Ghaza inhabitable en 2020

L’ONU alerte: Ghaza inhabitable en 2020

L’ONU a alerté, hier, sur la la catastrophe humanitaire à Ghaza, avertissant que l’arrêt de l’aide américaine pour les réfugiés allait créer plus de misère.

Dans son acharnement contre les palestiniens, Washington, qui a reconnu El Qods occupée capitale d’Israël, procédé à l’instauration de son ambassade à El Qods occupée, annulé l’aide financière à l’UNRWA, et fermé le bureau de l’OLP à Washington, crée la catastrophe humanitaire à Ghaza. C’est catastrophique à Ghaza. Maintenir des gens dans un système de pauvreté organisé, avec en plus, le contraste de la richesse qui les entoure, ça devient de plus en plus intenable, a dit Isabelle Durant, secrétaire générale adjointe de la Cnuced, Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, lors d’une conférence de presse de présentation du rapport. Dans ce rapport, la Cnuced estime que les perspectives de croissance de l’économie palestinienne, dépendante d’Israël et de l’aide internationale, ne sont guère encourageantes. Les experts notent aussi que l’établissement de colonies israéliennes illégales, et l’annexion de terres palestiniennes se sont accélérés, tandis que Ghaza continue de glisser sur la pente du développement. La Cisjordanie est occupée par l’armée israélienne. En 2012, l’ONU a mis en garde contre le fait que Ghaza serait inhabitable, inadaptée à la vie humaine, en 2020. Depuis, selon le rapport, tous les indicateurs socioéconomiques se sont dégradés, et les conditions à Ghaza se sont détériorées. Et l’arrêt de l’aide américaine va créer plus de misère, a prévenu Mahmoud El khafif, coordinateur du programme d’assistance de la Cnuced aux Palestiniens. La Cnuced fait ainsi état de l’investissement de plus de 19 milliards de dollars dans la construction de colonies de peuplement, de l’élargissement de la compétence juridique interne d’Israël aux colons, et de la multiplication des mesures économiques, sociales, politiques et administratives qui renforcent encore l’intégration des colonies de peuplement dans le système public d’Israël, écrit l’AFP. Pour assurer une reprise durable de l’économie palestinienne, Israël doit lever le blocus, Ghaza et la Cisjordanie doivent être réunifiées sur le plan économique, selon la Cnuced. Israël a mené nombre de guerres contre Ghaza. L’Etat hebreu est accusé par des ONG de crimes contre les civils. En 2014, Israël a exprimé sa colère à la suite de la décision palestinienne d’adhérer à la Cour pénale internationale, la CPI. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, menaçait depuis longtemps de signer le Statut de Rome. Washington a menacé les magistrats de la CPI qui accepteraient le dépôt de plainte contre les américains ou Israël.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …