Home / Actualité / L’USM Alger débarque à Kigali Serrar «Froger est le seul responsable technique du club»

L’USM Alger débarque à Kigali Serrar «Froger est le seul responsable technique du club»

A quatre jours de leur match face au Rayon Sports, les joueurs de l’USM Alger ont déjà rallié Kigali en deux groupes suite à la décision prise vendredi par leur staff technique d’écourter le stage du Kenya.

Les Rouge et Noir sont rentrés, hier, dans la dernière ligne droite de la préparation de leur rencontre face à la formation rwandaise comptant pour la troisième journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine. Alors qu’ils devaient rallier après demain matin Kigali, soit à 36 heures environ de ce duel, les Usmistes ont finalement écourté leur stage au Kenya. Joint par nos soins, hier, en début d’après midi alors qu’il s’apprêtait à prendre son vol pour Kigali, le directeur général du club Abdelhakim Serrar a justifié ce changement de programme de dernière minute par des raisons liées aux conditions de séjour. «Nairobi est une ville qui est caractérisée par des embouteillages monstres. Notre équipe mettait plus d’une heure pour rejoindre le terrain d’entraînement depuis son hôtel pour un tronçon de 12 kilomètres. Ça commençait à faire trop les derniers jours, ce qui a contraint l’entraîneur Thierry Froger à modifier son plan de préparation. Il a préféré, donc, écourter la durée de ce deuxième stage de quelques jours afin de permettre à son équipe de mieux s’adapter à l’environnement du match face au Rayon Sports, même s’il n’y pas une grande différence entre ces deux pays en termes de climat sachant que Nairobi et Kigali se trouvent chacune à plus de 1500 m d’altitude, d’où le choix du site de notre deuxième stage de préparation d’intersaison», nous a confié l’ancien défenseur international de l’ES Sétif qui a également expliqué pourquoi ses joueurs n’ont pas voyagé à Kigali dans un seul avion. «On n’avait pas le choix pour la simple raison qu’il n’y a pas de grands avions qui desservent Kigali depuis le Kenya. Les seuls appareils qui sont disponibles pour cette liaison n’ont pas la capacité pour transporter toute notre délégation. Ils sont affrétés généralement pour les petits groupes de touristes. Donc, on a été obligés de scinder notre groupe en deux. Au moment où je vous parle le premier groupe est déjà arrivé à Kigali et s’entraînera en fin de journée. Quant au second, il sera sur place demain matin (NDLR : aujourd’hui)». Par ailleurs, s’agissant de la rencontre face au Rayon Sports, le DG de l’USMA l’a qualifiée d’importante pour le club dans l’optique d’un éventuel sacre continental. «Beaucoup présentent l’USMA comme un des grands favoris de cette Coupe de la CAF. Mais pour espérer gagner ce trophée qui fait rêver cette année tous les Usmistes, il faudra le mériter sur le terrain. Si on gagne ce match au Rwanda, tout le monde nous craindra davantage. C’est une occasion inouïe de faire forte impression et marquer les esprits en Afrique. Je pense que nous en avons les moyens», a t-il déclaré. Enfin, à la question de savoir si le club de Soustara enregistra d’autres nouvelles recrues dans les jours à venir sachant qu’il dispose encore de deux licences africaines, Serrar dira : «C’est à l’entraîneur Thierry Froger d’en décider. C’est lui le premier et seul responsable technique du club. Il a tous les pouvoirs en ce qui concerne aussi le volet recrutement. Je pense qu’on a encore le temps pour savoir comment on va utiliser les deux licences africaines qui nous restent encore», a conclu Serrar.

Mounir Ouassel

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …