Home / Algérie / Lutte contre la brucellose à CHLEF: Une campagne de vaccination lancée

Lutte contre la brucellose à CHLEF: Une campagne de vaccination lancée

Soixante-douze cas de brucellose ont été confirmés dans la wilaya de Chlef durant l’année écoulée. Selon le chef de service de l’inspection vétérinaire à la direction des services agricoles de la wilaya, Maâmar Bendriet, une campagne annuelle a été lancée afin de dépister les vaches atteintes de brucellose.

«L’année passée, nous avons enregistré 72 cas de brucellose bovine après avoir effectué des analyses sur plus de 7336 vaches, qui représentaient un réel danger pour le reste du cheptel et surtout pour l’homme qui consomme le lait des vaches contaminées.
Ce qui est désolant, c’est que certains éleveurs ne vaccinent par leurs vaches en plus ils vendent le lait de leurs vaches au bord de la route», a-t-il déclaré Bendriet. Les services vétérinaires ont vacciné depuis le mois de décembre de l’année écoulée jusqu’au au mois de janvier de l’année en cours, plus de 7682 têtes d’ovins et de caprins. Ils ont fit savoir que «la meilleure solution permettant de mettre à l’abri le cheptel de Chlef est la prévention, sa vaccination». Les mêmes services rappellent les éleveurs que le dépistage et les analyses au niveau du laboratoire se font gratuitement et que ceux-ci n’ont qu’à signaler tout comportement anormal chez leurs bêtes, tant chez les vaches que les brebis et les chèvres, dont tout porteur du virus pourra le transmettre directement à l’homme à travers le lait. La brucellose est une maladie infectieuse commune à de nombreuses espèces animales et à l’Homme ; elle touche notamment les bovins, les ovins et les caprins, les équidés, les camélidés et les chiens.
Elle peut également atteindre d’autres ruminants, certains mammifères marins et l’homme. Elle est due à des bactéries de différents biovars appartenant au genre Brucella.
C’est à la fois une zoonose grave pour l’Homme à déclaration obligatoire (maladie se transmettant de l’animal à l’homme lors de la manipulation de matériel contaminé ou par contact avec des animaux contaminés) et une maladie contagieuse pour les animaux d’élevage ayant un impact économique important (pertes de production et entraves aux échanges commerciaux).
Chez les animaux, les symptômes sont souvent discrets. Cependant, elle donne lieu à des avortements ou à un échec de la reproduction. Généralement, les animaux guérissent et réussiront à donner naissance à une descendance vivante après un premier avortement, mais les animaux peuvent continuer à excréter la bactérie et donc à la transmettre. Chez les animaux, les Brucella se concentrent préférentiellement dans les organes génitaux.
Ainsi, la brucellose se propage généralement au moment de la reproduction et lors de l’avortement ou de la mise bas ; on trouve des concentrations élevées de bactéries dans les produits d’avortements et les eaux fœtales provenant d’un animal infecté. Les bactéries peuvent survivre pendant plusieurs mois hors de l’organisme de l’animal, dans le milieu extérieur, en particulier dans des conditions froides et humides.
Ces bactéries dans l’environnement restent une source d’infection pour les autres animaux qui s’infectent par contact proche (voie respiratoire ou conjonctivale voire par ingestion). Les bactéries peuvent aussi coloniser le pis et contaminer le lait. L’Homme se contamine alors principalement par ingestion de lait cru ou de produits laitiers, mais également par contact étroit (voie respiratoire ou conjonctivale) essentiellement dans le cadre professionnel. La plupart des biovars des espèces de Brucella peuvent être à l’origine d’une contamination humaine.

A-Ali

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …