Home / Actualité / Lutte contre les feux de forêts: Mise en place d’un programme d’urgence pour cet été

Lutte contre les feux de forêts: Mise en place d’un programme d’urgence pour cet été

Suite aux dégâts occasionnés par les feux de forêts de l’été 2017, un programme d’urgence visant à améliorer la prévention et la lutte contre le risque des incendies à travers la wilaya de Tizi-Ouzou a été mis en œuvre le 10 mai dernier.

Un programme d’urgence pour la prévention et la lutte contre les feux de forêt a été mis en œuvre avec l’implication de différentes institutions en l’occurrence la protection civile, la conservation des forêts et la contribution des assemblées populaires communales (APC). Vu la topographie de son terrain et l’inflammabilité des essences composant sa couverture végétale, la wilaya de Tizi-Ouzou est considérée comme région à haut risque en matière d’incendies de forêts. Pour cela, une campagne efficiente a été mise en place pour contrer ces feux qui ont ravagé, pour rappel, la région durant la saison estivale de l’année écoulée. Plus de 57 plans ORSEC ont été mis en place au niveau des différentes localités de la wilaya. Ajouté à cela, des comités opérationnels permanent (COP) ont été prévus que ce soit au niveau des communes et des 21 daïrates que recèle la région, a affirmé le colonel Brahim Mohamed, directeur de la protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou. D’après lui, la mission de ces comités est d’entreprendre des actions de prévention pour éloigner les causes de ces incendies, notamment le désherbage, le nettoyage des accotements, éradication des décharges illicites, promulgation d’arrêtés interdisant les incinérateurs et aussi la multiplication des actions de prévention au profit de la population locale avec l’implication des APC et des comités de villages.

Deux colonnes mobiles installées à partir d’aujourd’hui

Sur le volet opérationnel, deux colonnes mobiles seront installées à partir d’aujourd’hui en vue de renforcer la lutte contre ce phénomène ravageur du patrimoine forêts. Ainsi, la direction opérationnelle de la protection civile a mobilisé un effectif humain très important pour la lutte contre ces feux qui est de 1 109 agents, soit 300 agents par jour. Le même responsable a indiqué que des moyens matériels considérables ont été mis en place et consistent en le déploiement de 60 engins d’incendie, 30 ambulances et 25 autre engins. Le premier responsable de la protection civile a indiqué que la lutte contre ces feux de forêts est l’affaire de tous. Pour cela, il a appelé les autorités locales (chefs de daïras et P/APC) à s’impliquer davantage pour y faire face. «Les auteurs fortement impliqués sont le Wali, les chefs de daïras, les P/APC, la conservation des forêts, la DTP, celle de l’hydraulique, la gendarmerie nationale, les éléments de l’Armée populaire nationale et la population». Pour rappel, la couverture opérationnelle de la wilaya est assurée par 16 unités d’intervention dont 1 principale, 12 secondaires, un poste de secours routier, 1 unité marine et 1 unité de secteur.

L’ouverture de 200 km de pistes et d’aménagement de pistes sur 380km

Par ailleurs, un programme d’ouverture de pistes agricoles a été envisagé par la Conservation des forêts de la wilaya dont le but d’améliorer la prévention contre le risque des incendies à travers la wilaya. Il consiste en l’ouverture de pistes sur 200 km et l’aménagement de pistes sur 380 km inscrit dans le cadre du Fond de solidarité et de garanties des collectivités locales et 48 km d’aménagement de pistes sur le Fond national de développement rural(FNDR). A préciser que le couvert végétal représente 80% de la topographie de la wilaya, ce qui représente soit 236 240 hectares, alors que la couverture forestière représente seulement 38%, soit 112 180 ha. Quant aux infrastructures et les actions de prévention réalisées par la Conservation des forêts de la wilaya, il y a 65 unités de construction de points d’eaux réalisées dont 45 unités dans le cadre du programme spécial de développement (PSD). Ajouté à cela, 188 unités pour l’aménagement de points pour alimenter 186 sources. Quant à l’ouverture de pistes, il a été prévu 806 km dans le cadre de PSD et 904 dans le cadre du PPDRI. En Outre, 7 unités de postes de vigie ont été programmées pour cette saison estivale. 721 hectares de tranchées par feux et 1 299 hectares de travaux sylvicoles réalisés. Sur le volet opérationnel, il a été décidé de renforcer les moyens humains pour la préservation des forêts avec le recrutement de 72 ouvriers occasionnels et l’installation de 09 brigades mobiles. A préciser que les assemblées populaires communales ont retenu la leçon du spectre des feux de forêts qu’a connu la région en 2017 qui ont causé non seulement la perte de milliers d’hectares de la couverture végétale partis en fumée, mais aussi des pertes humaines, puisque un décès a été enregistré au niveau de la commune de Aït Yahia Moussa. Pour y faire face, des opérations portant l’entretien des accotements des pistes et chemins communaux sont en cours de réalisation par les différentes APC de la wilaya. D’ailleurs, sur 1 258,24 km, il y a 87,5 km qui sont déjà réalisés alors que la superficie restante est en cours de réalisation. Aussi, 62,17 km d’entretien des accotements de pistes sont réalisés sur un volume de 748, 65km prévus ainsi que 324,72 hectares de débroussaillement autour des villages effectués et 596 km de débroussaillement tout au long des axes routiers que ce soit sur les routes nationales ou bien des chemins de wilaya. Ainsi, 2050 hectares de débroussaillement qui ont été effectués par les ouvriers des communes autour des établissements, installations et équipements.
L’année dernière pour rappel, la wilaya de Tizi Ouzou a vécu l’enfer à cause des feux de forêts.
Pas moins de 2 365 départs de feux de forêts ont été enregistrés durant la saison 2017.
Ces feux ont causé la mort d’une personne à Aït Yahia Moussa, 2 personnes brûlées et sauvées, une centaine de ruches d’abeilles brûlées, 1 479,5 hectares de forêts partis en fumée, 880 ha de maquis, 1 712 ha de broussailles, 32 ha de récoltes et 88 750 arbres fruitiers décimés.
Devant l’ampleur des dégâts de ces incendies, un programme de dédommagement et de plantation a été décidé par les pouvoirs publics en faveur des victimes de ces feux.
230 millions de DA sont injectés pour le dédommagement en oliveraie pour une plantation de 30 000 plants et la régénération de 70 000 plants, mais aussi le réaménagement de 48 km de pistes agricoles.

Z.C. Hamri

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …