Home / Temps réel / Manque de personnel médical au niveau de l’unité de santé d’Aït Zikki: Les autorités locales lancent un cri de détresse

Manque de personnel médical au niveau de l’unité de santé d’Aït Zikki: Les autorités locales lancent un cri de détresse

La commune de Aït Zikki relavant de la daïra de Bouzeguène (à 60 km à l’est de la wilaya de Tizi-Ouzou) accuse un énorme retard en matière de développement local.
Les habitants de cette commune souffrent du manque d’infrastructures de base, notamment celles de la santé.
Un véritable cri de détresse vient d’être lancé par les autorités locales et la population qui font face au manque en matériel et en personnel au niveau de l’unité de soins que compte leur localité. Pis encore, ce dispensaire ne fonctionne qu’avec un seul infirmier, alors qu’aucun médecin n’a été installé au niveau de cette infrastructure de santé de proximité. «Nous tenons à dénoncer ouvertement la manière dont est géré le dispensaire implanté au chef-lieu de notre localité, a regretté, le président de l’Assemblée populaire communale, Mouloud Hadji. Ce dernier a indiqué qu’il n’existe pas de cabinets médicaux relevant du secteur privé, comme c’est le cas dans plusieurs communes montagneuses de Kabylie». «Notre localité dispose d’une seule pharmacie, mais en raison du manque de médecins, le pharmacien envisage de baisser rideau et de quitter les lieux».
Le P/APC a souligné qu’à défaut de l’installation d’un médecin généraliste, les habitants sont contraints de se déplacer au niveau de la polyclinique de Bouzeguène ou bien de parcourir des dizaines de kilomètres pour rejoindre l’EPH d’Azazga pour bénéficier de soins primaires.
Un calvaire, rajoute t-il, auquel font face nos concitoyens, notamment durant la saison hivernale, sachant que la localité culmine à plus de 1 400 m d’attitude.
Devant une telle situation, il appelle les responsables locaux concernés, notamment le directeur de la santé et de la population (DSP) à procéder à l’installation du personnel médical au niveau de cette structure de santé et ce, dans le plus bref délai pour répondre aux attentes de la population.
«Nous souhaiterions à ce que les autorités locales concernées répondent à notre appel avant le début de la saison hivernale pour mettre fin aux déplacements de la population vers les infrastructures de santé des localités limitrophes».

Z. C. Hamri

About Armadex

Check Also

Open d’été (natation).. Record d’Algérie pour Amel Melih au 50m dos

La nageuse Amel Melih (GS Pétroliers) a établi un nouveau record d’Algérie au 50m dos …