Home / Sports / Marathon International d’Alger: Et la FAA dans tout ça ?

Marathon International d’Alger: Et la FAA dans tout ça ?

Tous les marathons Internationaux disputés dans le monde entier, sont sous l’égide de leur structure fédérale, cela dit, la présence des meilleurs éléments s’impose.

La septième édition du marathon international de la ville d’Alger devra se tenir, ce vendredi à 10h00, à l’esplanade de la forêt Bois-des-cars (Dély-Ibrahim), selon des sources de l’organisateur, plus de deux-mille-cent-dix (2110) participants dont 220 dames devront prendre part à ce rendez-vous. Cette compétition regroupera des personnes non affiliées à un club ou une association structurée, elle sera organisée par l’agence Pro Organisation en collaboration avec la Fédération algérienne du sport pour tous. Hormis la participation d’athlètes et de citoyens algériens, elle verra également la présence de plusieurs étrangers résidant en Algérie. Cela dit, 11 nations seront représentées, il s’agit de la Suisse, de l’Angleterre, l’Italie, la France, les Etats-Unis, la Turquie, le Portugal, la Tunisie, la Russie, l’Espagne et la Chine.
En revanche, si l’organisateur s’était rapproché de la fédération algérienne de sport pour tous, où en est-on de la structure mère de ce type d’épreuve, à savoir la fédération algérienne d’athlétisme ? L’on se rappelle qu’en 2014 un conflit avait perduré entre la FAA et l’organisateur de l’époque «la société Sport Events», où rien n’y allait entre ces deux associations. Le point de discorde était bien entendu, lié à l’organisation de ce marathon international d’Alger. Organisé, habituellement et depuis six ans, par Sport Events sous le haut patronage du président de la République, la compétition avait toujours été sous l’égide de la Fédération (FAA), loin d’être le cas pour cette saison. Pour sa part, la FAA de Ammar Bouras, faisait ressortir des communiqués lesquels, étaient rendus public pour la simple raison que juste après la compétition, la fédération algérienne devra rendre des comptes à son instance internationale.
Selon les mêmes sources, les athlètes licenciés pourront prendre part à la course, mais ne seront pas classés dans les résultats officiels et n’auront pas de récompenses. Des contrôles seront effectués durant l’épreuve afin de nous assurer de la parfaite condition et de la régularité de la course. où est donc la crédibilité de cette compétition des athlètes de performance et de celle de la FAA ?.
Pour sa part, le Directeur technique national (DTN) de la Fédération algérienne du sport pour tous (FAST), Yacine Youcef, présent lors de la conférence, a précisé que le rôle de l’instance fédérale lors de la compétition sera «l’encadrement technique».
Selon les mêmes sources, il s’agira d’un record sur le plan de participation par rapport aux précédentes années. Ce rendez-vous «amical», dont le départ est prévu devant l’esplanade de la forêt Bois-des-cars, regroupera cinq catégories d’âge, à savoir : 18-30 ans, 31-40 ans, 41-50 ans, 51-60 ans ainsi que 61 ans et plus. En somme, tous les marathons tenus jusque-là ont été organisés sous le Haut patronage de son Excellence, le président de la République, en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports et du Wali d’Alger, mais surtout sous l’égide de la fédération algérienne d’athlétisme. cette année, il sera question d’un marathon pour tous où la performance n’est pas imposée.

Ahmed Chébaraka

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …