Home / Actualité / Massacre de palestiniens à Ghaza: Le chef de l’Etat condamne «un crime odieux»

Massacre de palestiniens à Ghaza: Le chef de l’Etat condamne «un crime odieux»

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a condamné le «crime odieux» commis par les forces d’occupation sionistes contre les civils palestiniens aux frontières de la bande de Ghaza, réaffirmant la position «constante» de l’Algérie aux côtés du peuple palestinien.
Dans son message adressé hier, au président du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine, président de l’État de Palestine, Mahmoud Abbas, Bouteflika a indiqué que «j’ai reçu avec émotion et d’indignation la nouvelle de l’assassinat de plus de 50 Palestiniens et de 1700 blessés par les forces d’occupation, durant les affrontements sanglants sur les frontières de la bande de Ghaza, où l’occupation israélienne continue sa pratique agressive contre les civils et les Palestiniens, en violation à toutes les lois internationales et les accords des droits de l’homme et du droit international humanitaire». Le président Bouteflika a ajouté «après ce terrible crime qui a ébranlé les sentiments des musulmans et du monde entier, que nous condamnons vivement». Il a par la suite certifié la position constante de l’Algérie vis-à-vis la cause palestinienne. «Je vous assure de la position et de la solidarité de l’Algérie avec vous dans cette situation difficile et de son soutien au peuple palestinien frère face à la barbarie israélienne», a souligné Bouteflika, regrettant cette situation de chaos qui résulte «de la persistance d’Israël et de son déni du processus de paix dans un défi flagrant à la communauté internationale». Bouteflika a poursuivi en s’adressant à son homologue palestinien: «je vous renouvelle la position ferme et permanente de l’Algérie aux côtés du peuple palestinien pour récupérer ses droits nationaux usurpés. Et lui permettre d’établir son état palestinien indépendant avec Al Qods comme capitale sur les frontières de 1967». Le président a conclu en estimant : «Je ne peux pas manquer d’honorer les martyrs de la liberté et de la dignité, pour vous exprimer, au nom de l’Algérie, son peuple et gouvernement les sincères condoléances aux familles des martyrs, des blessés et du peuple palestinien».
Le ministère des Affaires étrangères algérien, a également condamné avec «la plus grande vigueur le bain de sang», dans un communiqué, rendu public. L’Algérie a appelé le Conseil de sécurité des Nations unies «à assumer toutes ses responsabilités à l’égard du peuple palestinien ». «Face à cet abominable crime de guerre, la communauté internationale, et singulièrement le Conseil de Sécurité des Nations unies, est de nouveau interpellée avec force pour assumer toutes ses responsabilités à l’égard du peuple palestinien en vue d’assurer sa protection conformément aux normes du droit international humanitaire et de réparer l’injustice qui lui est faite», a souligné la même source. «En cette triste occasion, l’Algérie s’incline devant la mémoire des valeureux martyrs de la liberté et exprime sa pleine solidarité avec le peuple palestinien endeuillé ainsi qu’avec sa direction», a soutenu la même source. L’Algérie a réitéré son soutien «total» à la cause palestinienne et au «droit inaliénable» du peuple palestinien d’établir son Etat indépendant avec El-Qods pour capitale, a assuré le communiqué du MAE. Les Palestiniens ont manifesté pacifiquement lundi à Ghaza, contre les forces d’occupation israéliennes à l’encontre, qui a commis une véritable massacre, pour exprimer leur ferme refus du transfert de l’ambassade américaine à El-Qods occupée, désapprouvé par 128 des 193 pays membres de l’ONU. Au moins 52 Palestiniens ont été tués, dont huit enfants de moins de 16 ans par les tirs de soldats d’occupation, selon le ministère de la Santé local.

Fella Hamici

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …