Home / Sports / Match amical Algérie-Tunisie à 20h45.. Premier gros test pour les Verts de Belmadi

Match amical Algérie-Tunisie à 20h45.. Premier gros test pour les Verts de Belmadi

L’EN reste sur une défaite (2-1) face à son homologue tunisienne. C’était lors de la CAN 2017.

Premier match amical, ce soir (20h45) à Blida, pour la sélection algérienne de football, version Djamel Belmadi, qui en découdra avec son homologue tunisienne, solide leader du Groupe ‘’J’’ dans les qualifications à la CAN 2019 devant les Pharaons d’Egypte. L’EN n’a joué que des matches officiels depuis sa prise en main par Belmadi en août 2018. Ce derby maghrébin contre les Aigles de Carthage, quart finalistes à la CAN 2017 et Mondialistes en 2018, constitue un test grandeur nature pour les Fennecs. C’est le premier gros test pour les troupes de Belmadi qui a, d’ailleurs, ménagé ses cadres lors du match face à la Gambie, les Atal, Bensebaïni, Benlamri, Feghouli, Mahrez et Bounedjah et autre Taïder, pour le rendez-vous de ce soir. C’est plus qu’un match amical surtout que le onze national reste sur une contre-performance, un nul (1-1), à domicile, face à la Gambie. La victoire est impérative pour regagner la confiance et améliorer la position de l’EN au classement FIFA, en prévision notamment du tirage au sort des éliminatoires du Mondial 2022. La tâche n’est guère facile face aux camarades du revenant Youssef Msakni, l’idole du peuple tunisien, rappelé par le nouveau sélectionneur Alain Giresse, qui a réussi son baptême du feu, avec cette large victoire (4-0), vendredi soir à Tunis, dans le dernier match des qualifications à la CAN 2019 face à la modeste sélection de l’Eswatini (ex-Swaziland).

Une première pour Oukidja et Lekhal
L’EN reste sur une défaite (2-1) face à son homologue tunisienne. C’était lors de la CAN 2017, au Gabon, où les camarades de Mahrez ont été éliminés au premier tour, sans gloire. Les Tunisiens avaient également damé le pion (1-0) aux nôtres au premier tour de la CAN 2013, en Afrique du Sud, sur un chef-d’œuvre de Msakni dans le temps additionnel. La dernière victoire des Fennecs devant les Aigles de Carthage dans les rencontres officielles remonte au 27 mars 1987 dans les éliminatoires de la CAN 1988 et dans les rencontres amicales au 12 novembre 2011 sur la même arène de Tchaker par la plus petite des marges (1-0, but de Boudebouz).
Les coéquipiers de Feghouli auront donc à inverser la tendance et mettre un terme à cette suprématie des Tunisiens ces dernières années. La confrontation de ce soir, qui devra drainer un public plus nombreux par rapport au match contre la Gambie, sera marquée par le baptême du feu du gardien de but, Alexandre Oukidja, et du nouveau milieu de terrain, Victor Lekhal, alors que Saïd Benrahma effectue son grand retour dans le onze national, après une longue absence. Benrahma sera sans doute aux côtés de Mahrez et Bounedjah en attaque, devant le trio Lekhal, Feghouli et Taïder. Sur le plan défensif, Belmadi devra aligner Atal, Bensebaïni, Benlamri et Hassani. Si, maintenant, Bensebaïni évolue dans l’axe aux côtés de Benlamri, il se pourrait qu’Atal soit décalé à gauche et remplacé sur le côté droit par Mandi, absent, rappelle-t-on, contre le Togo, en raison d’une suspension pour cumul de cartons. Atal a déjà occupé le poste de latéral gauche lorsqu’il était au Paradou AC.
Les Aigles de Carthage qui ont débarqué hier à Alger avec un effectif de 20 joueurs, seront privés des services des joueurs de l’ES Sahel (Wajdi Kechrida et Mohamed Amine Ben Amor) et de l’ES Tunis (Aymen Ben Mohamed, Anice Badri Taha et Yassine Khenissi). L’EST disputera la Super Coupe d’Afrique et la Super Coupe de la Tunisie, à Doha, alors que l’ES Sahel jouera la demi-finale retour ce la Coupe arabe face à Al-Merreikh du Soudan. Bronn, Skhiri et Khazri ont déclaré, eux, forfait pour blessure.
Larbi Bouazza

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …