Home / Actualité / Messahel à la Conférence sino-arabe à Pékin: Des relations bilatérales à renforcer

Messahel à la Conférence sino-arabe à Pékin: Des relations bilatérales à renforcer

Mettant en avant l’excellente qualité des relations sino-algériennes dans le domaine économique et commercial, ainsi que les concertations sur les questions régionales d’intérêt commun, Abdelkader Messahel affiche la ”volonté commune” de développer davantage la coopération bilatérale.

Suite à son entretien avec le directeur des affaires internationales du Parti Communiste Chinois, Yang JIECHI, en marge des travaux de la 8ème Conférence ministérielle du Forum de Coopération Chine-Pays Arabes, qui se tient à Pékin du 10 au 12 du mois courant, Abdelkader Messahel a tenu de faire valoir les relations bilatérales dans les différents domaines. “Le volume important des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays ainsi que la régularité des consultations et de la concertation sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun”, témoignent, selon lui, de l’excellente relation entre Alger et Pékin. Messahel qui a également transmis aux autorités chinoises, un message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au Président de la République de Chine, XI Jinping, s’est longuement attardé sur la participation du Président de la Chine à cet évènement et sur son allocution à l’ouverture du Forum sino-arabe. A cet effet, il estimé que cette participation «témoignage de l’intérêt tout particulier qu’accorde la Chine au renforcement des relations avec les pays arabes» . Le chef de la diplomatie algérienne a souligné que les propositions contenues dans le message de Président chinois, à l’ouverture de la Conférence a donné une lecture stratégique de l’action commune sino-arabe. Selon lui, elle constitue des projets «prometteurs» de nature à développer davantage les relations économiques et les échanges commerciaux entre les deux ensembles, ainsi qu’à donner «une impulsion nouvelle à l’intégration régionale» , a-t-il encore indiqué. Lors de son intervention lors des travaux de cette réunion, le ministre des Affaires étrangères, a affirmé que le partenariat stratégique et les relations sino-arabes constituent «un exemple de réussite» de la coopération Sud-Sud et se dirigent vers «la concrétisation d’une véritable complémentarité» dans divers domaines. Il s’agit selon lui, d’un progrès significatif dans tous les domaines, notamment dans les domaines technique, scientifique et culturel. Ainsi que la consolidation de l’investissement dans les projets d’infrastructures de base et le renforcement des capacités de production dans plusieurs pays arabes.

Défis sécuritaires

Remerciant la Chine pour son soutien aux causes arabes en particulier la cause palestinienne, le chef de la diplomatie algérienne a relevé que ce Forum intervient dans un contexte où la région arabe fait face à des tensions sur les plans sécuritaire et politique, comme elle fait face à une série de défis économique et de développement. La zone arabe souffre toujours des retombées de l’instabilité et des interventions étrangères, a-t-il indiqué, avant de réitérer la détermination de l’Algérie à poursuivre ses efforts en vue de soutenir le règlement des crises (Libye, Syrie, Yémen, Palestine) sous la supervision de l’ONU, à travers la solution politique qui passe par le dialogue inclusif et la réconciliation nationale et le rejet des interventions étrangères. Il a rappelé que l’Algérie «n’épargne aucun effort» en vue de lutter contre le terrorisme, l’extrémisme violent et le crime organisé, aux plans régional et international, à même de servir la stabilité et la paix. Il a par la suite, indiqué que «le concept de la ”Société de destin commun pour l’humanité», développé par le Président xi Jinping, rejoignait dans ses principes et ses objectifs, l’initiative algérienne du «Vivre ensemble en paix», portée par le Président de la République Abdelaziz Bouteflika”, estimant que les deux initiatives visaient à promouvoir les valeurs de dialogue, de réconciliation, de tolérance et de respect mutuel. Messahel a relevé par ailleurs, que ce Forum a contribué depuis sa création en 2004, au raffermissement des relations entre les deux parties qui englobent aujourd’hui différents domaines de coopération. Au regard de la volonté politique manifestée par les deux parties en faveur de la poursuite des relations bilatérales entre la Chine et la Zone arabe, Messahel s’est dit convaincu que la 8e édition du Forum permettra d’esquisser un plan d’action pour les deux années à venir qui répondra aux aspirations des peuples.

Fella H.

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …