Home / Actualité / Messahel reçu par le président malien: Emigration clandestine terrorisme au cœur des discussions

Messahel reçu par le président malien: Emigration clandestine terrorisme au cœur des discussions

Porteur d’un message du président de la république, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a été reçu hier à Bamako par le Président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, avec lequel il a abordé les relations bilatérales mais aussi l’accord de paix signé à Alger sur l’émigration clandestine et la lutte antiterroriste.
Dans son message, le chef de l’Etat «réitère son engagement personnel et celui de l’Algérie en vue du renforcement des relations bilatérales et du parachèvement du processus de stabilisation et de retour entier de la sécurité et du développement au Mali». Le Président Malien a, de nouveau, exprimé «sa vive gratitude et ses remerciements sincères au Président Bouteflika en mettant en relief son engagement personnel et ses efforts inlassables en vue d’accompagner les maliens sur la voie de la stabilisation et du développement socio-économique». Il a également fait part de sa satisfaction quant à la qualité des relations bilatérales et des avancées considérables enregistrées dans divers domaines de coopération. Il s’est également dit satisfait des avancées réalisées dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du Processus d’Alger, dont le troisième anniversaire a été célébré le 15 mai dernier dans une atmosphère marquée par la détermination des acteurs maliens à aller de l’avant et à poursuivre leurs efforts communs en vue de sa pleine mise en œuvre au bénéfice de la stabilité et de la sécurité au Mali et dans la région dans son ensemble. Le ministre des Affaires étrangères a, pour sa part, souligné l’attachement de l’Algérie au développent de la coopération bilatérale, à la concertation régulière avec le Mali voisin et à la poursuite des efforts tendant à faire face aux défis communs qui sévissent dans la région, notamment le terrorisme, le crime organisé et la migration clandestine. Le ministre des Affaires étrangères a dû certainement aussi, dans ce même contexte, évoquer les derniers développements dans la région, notamment dans le domaine sécuritaire, surtout que, selon nos confrères d’El Watan, citant des sources sécuritaires, l’Algérie s’apprête à expulser 105 terroristes maliens qui ont été arrêtés, jugés et condamnés par la justice pour des actes liés à l’activité terroriste.
Ces terroristes maliens faisaient partie d’un vaste réseau chargé de la mise en place d’une base arrière sur le territoire algérien pour les groupes armés activant au nord du Mali, notamment Ançar Eddine qui avait pour mission de créer de nombreuses cellules sur le territoire algérien et en faire une base arrière pour leurs activités terroristes, ajoute la même source. «La décision de les renvoyer au Mali a été prise dans le cadre de la convention d’entraide judiciaire algéro-malienne», ajoute encore El Watan, qui précise que parmi ces terroristes arrêtés dans les wilayas de Tamanrasset, Adrar, Illizi, Ghardaïa et Alger figurent des responsables connus et recherchés pour leurs activités criminelles dans la région du Sahel.

R. N.

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …