Home / Sports / mourad meziane DTN de la fédération algérienne de boxe: «Il faut de l’expérience pour refaire le coup de Mersin»

mourad meziane DTN de la fédération algérienne de boxe: «Il faut de l’expérience pour refaire le coup de Mersin»

Cinq médailles en vermeil ont été remportées par nos valeureux pugilistes ; c’était en 2013 lors des Jeux Méditerranéens de Mersin en Turquie.

Cinq pugilistes, donc, avaient honoré le noble art Algérien, il s’agit de Mohamed Flissi (49 kg), Réda Benbaaziz (56 kg), Abdelkader Chadi (64 kg), Lyes Abbadi (69 kg) et Abdelhafid Benchabla (81 kg). Pour sa part, Mohamed-Amine Ouadahi s’est contenté de la médaille de bronze de la catégorie de poids des 60 kg. Serions-nous en mesure aujourd’hui de relever ce défi avec tous les aléas qu’a subie cette discipline au lendemain du renouvellement des structures fédérales ? Pour les acteurs de cette pratique, «C’est une équation à prendre avec des pincettes puisque les données ont beaucoup changé depuis et l’expérience de 2013 est loin d’être celle de 2018». Mais le mieux en mesure de nous éclairer là-dessus reste incontestablement Mourad Meziane, l’actuel directeur technique national qui était également à Mersin. Sur la question du comment s’est effectué la préparation à comparer avec Mersin, il nous répondra : «avant Mersin, il y avait plus de sparring-partners en rapport avec Tarragone. Sur le plan de la préparation, ceux d’aujourd’hui ont également bénéficié de regroupements sauf qu’ils n’ont pas été ponctués par plusieurs tournois. Il y en avait deux ou trois de niveau relevé dont le championnat arabe. Mais avant cela, nos jeunes se sont déplacés en Serbie en avril dernier pour prendre part à la 56e édition du tournoi international de Belgrade Winner.» Neuf boxeurs y avaient pris part, Il s’agit de Touareg Mohamed Yacine, Mohamed Flissi, Khalil Litim, Réda Benbaziz, Chemseddine Kramou, Hocine Belhout, Azzouz Boudia, Mohamed Houmri et Amar Adlène Ouazeddine. Il faut préciser que ce tournoi, était ouvert également à l’élite féminine, lequel s’est tenu au Hall «Pinki» Zemum de Belgrade. Ce stage était tombé à point nommée puisqu’ une opportunité pour préparer les Jeux Méditerranéens de Tarragone. Cela dit la seule bonne opportunité pour mieux entreprendre ces Jeux. «La préparation s’est poursuivie, après les derniers Championnats arabes tenus à Khartoum au Soudan en avril. Nous les avons mis dans de meilleures conditions à travers un regroupement tenu à Alger. Un stage ponctué par le tournoi international en Serbie». Une question sur les cinq médailles d’or remportées aisément par nos boxeurs, il répliqua : «je crois que c’est un record qui sera difficile à battre, du jamais vu depuis notre indépendance, remporter les cinq médailles sur les cinq finalistes et devant un public Turc acharné.»

Peu de commodités à Souidania

Toutefois et avant les prochaines grandes compétitions qui ont touché d’abord les juniors (Filles et garçons), mais aussi l’équipe nationale sénior, Mourad Meziane avait informé sur les conditions difficiles du centre de Souidania.
«Nous les avons mis en regroupement à Souidania, malheureusement les commodités ne s’y prêtaient pas, absence d’eau chaude ainsi que d’autres points que l’on ne souhaite point les citer, ce qui a influé négativement sur la préparation des athlètes».
Pour ce qui est des objectifs : «nous allons nous déplacer à Tarragone pour faire bonne figure, même s’il faut de l’expérience pour refaire le coup de Mersin. Aux JM de Mersin, les athlètes avaient de l’expérience et étaient mis dans de bonnes conditions. aujourd’hui, un seul rescapé sera à Mersin, il s’agit de Benbaâziz Réda.»

Flissi, forfait

Les mauvaises nouvelles n’arrivent pas seules, après que certains boxeurs qui ont été mis en retraite forcée, voila que Mohamed Flissi sur qui tous les espoirs étaient permis, vient de déclarer forfait pour blessure, un coup dur pour le sport et pour la boxe. «Même si cela ne va pas être comme à Mersin, nous allons à ces JM pour deux ou trois podiums, tout le monde a effectué une préparation de la dimension des JM, la Turquie, l’Italie, l’Espagne, la France, l’Egypte, le Maroc et la Tunisie pour ne citer que ces nations ; ce sera sans doute un niveau relevé, croisons les doigts».

Ahmed Chébaraka

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …