Home / Culture / Musée du Bardo.. En attendant les touristes…

Musée du Bardo.. En attendant les touristes…

Avec ses jardins et cours, le musée national du Bardo ainsi que les nombreuses pièces archéologiques et œuvres d’art qui y sont exposées, est considéré parmi les plus importants d’Algérie.

Situé sur les hauteurs du boulevard Didouche Mourad en plein centre d’Alger, le musée national du Bardo est l’un des plus beaux et des plus importants d’Algérie. Le grand palais Djenane qui sera transformé plus tard en musée aurait été bâti, à la fin du 18e siècle, par un riche Tunisien exilé, Hadj Ben Omar, afin de servir de résidence d’été pour l’accueil des notables de l’époque. Avant d’être transformée en musée, la grande maison était déjà connue pour ses beaux jardins et ses nombreuses cours et pièces avec des céramiques très raffinées. On y trouve plusieurs dépendances rappelant le style de l’époque, dont un hammam. En 1879, une extension est construite par son dernier propriétaire, un Français nommé Joret. Celle-ci devait servir d’écuries et de remises.
Des pièces de valeur
En 1930, lorsque l’édifice est inauguré comme un musée de préhistoire et d’ethnographie à l’occasion du centenaire de la colonisation française en Algérie, il est destiné à l’exposition des collections ethnographiques tandis que son extension est consacrée à la préhistoire. Le préhistorien Maurice Reygasse y a joué un grand rôle et y a consacré sa vie en classant et enrichissant les collections. La collection préhistorique comprend des objets paléolithiques et néolithiques, une belle collection de figurations préhistoriques et d’œufs d’autruches utilisés comme bouteilles par les premiers hommes. Le musée abrite des collections algériennes mais également étrangères. Généralement, les objets préhistoriques proviennent des fouilles ou sont acquis dans le cadre d’échanges avec les institutions des pays étrangers. La collection préhistorique comprend des objets paléolithiques et néolithiques, une belle collection de figurations préhistoriques, et d’œufs d’autruches utilisés comme bouteilles par les premiers hommes. Quant aux pièces ethnographiques, celles-ci sont acquises par achat ou par dons. La pièce maitresse de ce lieu demeure la collection comprenant la parure et le mobilier et le squelette de Tin Hinan, reine des Touareg dont le tombeau se trouve dans le Hoggar à Tamanrasset.
Un palais à visiter
On y trouve aussi le masque de la Gorgone qui avait été volé avant d’être retrouvé et restitué. Pour rappel, le Masque de la Gorgone qui ornait une fontaine de la ville antique d’Hypone (Annaba) avait disparu en 1996. Sculpté dans du marbre, d’une hauteur de près d’un mètre et pesant presque une demi-tonne, le masque avait été retrouvé en Tunisie avant d’être restitué. Il se trouve aujourd’hui, exposé au musée national du Bardo. Plusieurs autres pièces importantes sont exposées au Bardo qui, malheureusement comme tous les musées d’Algérie, n’accueille pas assez de visiteurs. Le musée du Bardo reste tout de même un beau palais à visiter. Les touristes visitant la capitale algérienne ne devraient pas rater l’occasion de le visiter.
R. C.

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …