Home / Algérie / Musée du Moudjahid: Les 12 chouhada de Sidi Mammar à l’honneur

Musée du Moudjahid: Les 12 chouhada de Sidi Mammar à l’honneur

Le Musée régional du moudjahid de Tizi-ouzou abritera une journée commémorative en hommage aux douze martyrs de la révolution issus de la famille Sidi Mammar, du village de Bouhinoun, commune de Tizi Ouzou dont les festivités auront lieu le 12 mai au niveau dudit Musée. C’est ainsi, qu’un hommage sera rendu à ces douze chahid selon une initiative entreprise par les responsables du Musée régional du moudjahid, pour marquer un événement commémoratif par rapport à ces martyrs issus tous d’une même famille, ce qui est peut être un fait unique dans l’histoire de la révolution de novembre. L’événement qui se déroulera au niveau de l’auditorium du Musée régional du moudjahid de Tizi Ouzou, et qui va attirer certainement de nombreux invités, essentiellement des anciens moudjahidines, des ayants droit de chouhada et de moudjahidines et de nombreux citoyens de la région natale des martyrs. Ce devoir de mémoire qui donnera certainement lieu à de nombreux témoignages pour évoquer la mémoire des Sidi Mammar et les faits d’armes les impliquant directement ou ayant marqué un épisode de la Révolution durant lequel ces derniers ont été en activité dans le maquis.
Précisons seulement que le village de Bouhinoun compte 84 chouhada, dont le premier tombé au champ d’honneur en 1954 est Touahri Amar, dit Amar Asmane. Sidi Mammar Si Larbi qui est né le 21 février 1913 à Bouhinoun, et qui était cheïkh du village et chef de front, a subi les pires tortures à la suite desquelles il a succombé. Un autre chahid issu de cette famille, s’appellera Sidi Mammar Moh Saïd, en sa qualité de commerçant, membre de l’OCFLN. Il a été arrêté en 1955 et emprisonné jusqu’en 1956. A sa sortie de prison, il a repris ses activités comme chef de front. Il a été exécuté à la mitraillette en 1957, devant sa famille et les citoyens du village. Sidi Mammar Rabah était membre de l’OCFLN de 1955 à1957, il est tombé au champ d’honneur à Maâtkas. Pour ne citer que ceux là, et la liste restera longue au sujet de ces douze chouhada issus de la famille Sidi Mammar, qui seront donc à l’honneur, samedi prochain, grâce aux efforts persistants des membres du Musée du moudjahid de la wilaya de Tizi Ouzou, qui essayent toujours de mettre à l’évidence les efforts et les sacrifices consentis par toute une génération d’hommes et de femmes afin de recouvrer la liberté et la souveraineté pour les génération futures.

Khaled Haddag

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …