Home / Culture / Musique électronique: 6e festival du Black-out

Musique électronique: 6e festival du Black-out

Pour sa sixième édition, les organisateurs du Blak-out festival ont vu grand. Plus de dix Disc Jockey (Dj) nationaux sont attendus ce soir au stade du 5 juillet en plus d’une grosse pointure de la scène musicale internationale, le chanteur et producteur de musique brésilien Mc Fioti.

La grande fête débutera ce soir à partir de 18h00 et aura lieu dans une partie du stade du 5 Juillet, (l’Office du complexe olympique Mohamed Boudiaf) à Alger. L’événement le plus attendu des jeunes en cette période estivale, est bien évidemment le Blak-out festival. Devenu incontournable depuis six ans maintenant, cette manifestation nocturne qui célèbre la musique électronique revient cette année pour sa sixième édition avec un programme renversant. Il y aura aux platines les Dj Douga Randall, Deejay Tarik Official, Zakfreestyler & Ihan, Yane & DJ Twelve (Holi Festival Of Colours Powder Session), Deejay R-Oone, Starlight, Dj Boss, Dj Al Capone et ce pour la première fois, Deejay Mehdee, DJ M-Five en plus des guests-surprise. Il y aura du rythme avec tous ces DJ qu’on ne présente plus car bien connus des fans de la scène noctambule algérienne.Mais celui qui a enflammé la page Facebook du Black-out festival est bien entendu, le jeune musicien brésilien et producteur de musique, Mc Fioti qui, viendra se produire pour la première fois en Algérie.

De São Paulo à Alger

Une large mèche bleu pétard dans une chevelure châtain lui barrant le devant du crâne, l’air très juvénile, MC Fioti avait embrasé les sites de musique et de vidéos avec son tube et clip de «Joga O Bum Bum Tam Tam» (Sorti le 8 février 2017 sur le canal de Detona Funk, puis repris en mars sur KondZilla. Le clip est le plus vu de l’histoire du Funk sur YouTube en un temps record). La chanson est basée sur «la partita en la mineur pour flûte» du compositeur allemand Jean-Sébastien Bach et a été popularisé par les remix. Bien qu’originaire de São Paulo et y vivant, MC Fioti est certainement le représentant du Baile Funk qui porte le mieux ce style musical en dehors des frontières brésiliennes. Son hit, «Vai Toma», concocté en 2016 avec MC Pikachu, avait déjà atteint plus de 24 millions de vues sur Youtube. Son style, le Baile Funk, connu au Brésil sous l’étiquette Funk Carioca (c’est-à-dire de Rio de Janeiro) ou simplement Funk, est un type de musique électronique originaire des favelas. Comme toutes les musiques de ghetto, la Funk mêle différents styles. Il peut prendre les allures du rap et se faire porteur de revendications sociales ou faire entre autre, l’éloge des gangs. En trois morceaux et trois clips, le jeune chanteur, qui joue également du clavier, a su imposer son style et son nom dans la scène musicale internationale.

Six heures de spectacle

Pour revenir à l’événement du Black-out festival, en tout, six heures de spectacle de 18h00 à 00h00 attendent le public. Pour cette soirée, les organisateurs ont mis en place deux coins VIP, un espace jeu et détente, un service Catering et Snacking; et bien plus… L’accès simple est à 2 000 DA par personne, deux accès VIP, l’un est à 3 000 DA et l’autre à 4 000 DA par personne. Les organisateurs attendent plus de 5000 personnes pour cette soirée monumentale car rappelons par ailleurs, que les billets d’accès a ce festival qui durera une seule soirée, ont été vendus à Alger, Oran et Béjaïa et qu’un coup d’essai de cette soirée a eu lieu durant le mois sacré Ramadhan dernier. En effet, cette soirée avait fait le plein au club Espadon à Alger où elle s’est tenue jusqu’à l’heure du S’hour avec la présence de plus de 1000 personnes qui avaient acheté leurs tickets en moins de 72 heures. En outre, en ce qui concerne le choix du lieu, l’Office du complexe olympique Mohamed Boudiaf, le festival change d’endroit a chacune de ses éditions.

Sara Boualem

About Armadex

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …