Home / Actualité / Mustapha Guitouni répond à donald Trump : «L’OPEP est souveraine»

Mustapha Guitouni répond à donald Trump : «L’OPEP est souveraine»

Afin de réitérer le rôle fondamental que joue l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, l’OPEP, et réaffirmer l’autonomie de ses membres dans leur prise de décision, le ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni, a répondu, jeudi à Alger, aux dernières déclarations du président américain Donald Trump, appelant l’Opep à la baisse des prix du pétrole.

«L’Organisation des pays exportateurs de pétrole est souveraine et libre dans ses décisions», indique Guitouni en réponse à la presse, en marge de la séance consacrée aux questions orales à l’APN, concernant les récentes déclarations du président américain Donald Trump. Le président américain avait appelé l’OPEP, avant la 10e réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays de l’OPEP et non-OPEP (JMMC), tenue dimanche à Alger, à augmenter sa production, mais l’Organisation a décidé le maintien. Donald Trump a critiqué, à nouveau, l’OPEP mardi, dans son allocution lors la 73e session de l’Assemblée générale de l’ONU. A ce titre, le ministre de l’Energie a indiqué que «la réunion d’Alger a été une réussite, en ce sens où elle a permis aux pays participants de rester dans l’accord de juin 2018», évoquant le suivi de l’évolution du marché pétrolier d’ici au mois de novembre ou décembre. Pour M. Guitouni, «la stabilité caractérisant actuellement le marché pétrolier a permis aux participants à la réunion d’Alger de parvenir à une décision rationnelle». Répondant à une question sur le prix du baril à 80 dollars, le ministre a rappelé que le prix est tributaire de la demande. «Si les prix augmentent, l’industrie s’arrêtera, la demande baissera et les stocks seront alors plus importants, par conséquent les prix chuteront d’où l’importance de réaliser un équilibre entre l’offre et la demande», a expliqué le ministre. Il précisera qu’«un prix entre 70 et 80 dollars convient à l’Algérie». Evoquant des concertations avec les pays consommateurs, le ministre a déclaré : «nous sommes en discussion avec les consommateurs pour trouver un compromis, et je pense que tout va pour le mieux, d’autant que le marché est stable; cette stabilité, nous l’avons voulu et nous espérons qu’elle durera». Les pays producteurs OPEP et non OPEP avaient convenu, le 23 juin dernier à Vienne, de limiter à 100% leur niveau de respect des engagements pris dans le cadre de l’accord de baisse, conclu en fin 2016, qui vise à retirer du marché près de 1,8 million de barils/jour (1,2 million barils/jour pour les membres de l’OPEP, et 600.000 barils/jours pour les producteurs hors OPEP). La 11e réunion de la commission ministérielle de suivi de l’accord OPEP et non OPEP se tiendra le 11 novembre, à Abu Dhabi.

Energies renouvelables : Un appel d’offre dans un mois

M. Guitouni a révélé par ailleurs, que «l’appel d’offres national relatives à la production de 150 MW de production locale sera lancé dans un délai d’un mois au maximum». Les entreprises intéressées par cet appel d’offre trouveront toutes les explications et les détails dans le cahier de charge, a-t-il ajouté. Le Programme national de développement des énergies renouvelables prévoit une production, d`ici à 2030, de 22.000 mégawatts d`électricité de sources renouvelables, destinée au marché intérieur, en plus de 10.000 mégawatts (MW) supplémentaires à exporter.

Smail M

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …